RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Vivant

Des chercheurs australiens veulent ressusciter le loup de Tasmanie

Des scientifiques australiens espèrent ressusciter par clonage l'espèce éteinte des tigres de Tasmanie. Les scientifiques de l'Australian Museum estiment avoir extrait suffisamment d'ADN des organes d'une jeune tigresse conservée dans l'alcool depuis 1866, pour tenter de cloner l'animal. Le dernier représentant du tigre de Tasmanie, le plus grand marsupial carnivore australien, est mort au zoo de Hobart en 1936. Le directeur du Museum, Michael Archer, estime qu'une dizaine d'années seront nécessaires pour faire aboutir l'opération de clonage. Selon lui, le coût du projet pourrait atteindre 48 millions de dollars, rien que pour les frais de laboratoire. Le noyau des cellules pourrait être implanté dans l'ovule d'un autre animal, comme le diable ourson de Tasmanie, a indiqué le coordinateur du projet, Don Colgan. Assimilant la découverte à l'équivalent biologique du premier pas de l'homme sur la lune, le directeur du Museum estime que le projet pourrait ouvrir la porte pour ressusciter d'autres espèces animales éteintes. "Personne n'a jamais fait ce que nous venons de réaliser", a-t-il déclaré. La qualité des échantillons prélevés sur la tigresse "nous permettent d'espérer, qu'un jour, les jeunes australiens pourront voir le tigre de Tasmanie vivant plutôt que sur des photos jaunies en noir et blanc", a déclaré le Premier ministre de l'Etat de Nouvelle-Galles du sud, Bob Carr. La première étape avant de cloner la tigresse sera de cataloguer l'ADN de l'animal pour conserver ses gènes pour toujours, a commenté Dan Colgan. Le coordinateur du projet espère réinsérer dans la nature une population complète de tigres.

Brève rédigée par @RTFlash

Wired :

http://www.wired.com/news/technology/0,1282,36117,00.html?tw=wn20000505

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top