RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Matière

Les centrales utilisant la biomasse connaîtront une expansion spectaculaire en Allemagne

Selon le ministre fédéral de l'environnement, M. Jurgen Trittin, il est grand temps de découvrir un nouveau marche promis a une formidable expansion: la production d'énergie a partir de la biomasse. Le ministre de l'Environnement juge ce créneau aussi prometteur que celui de l'énergie éolienne sur lequel il a dix ans de retard. Une entreprise de Schwerin, Inergetic est en train de prouver qu'on peut gagner de l'argent en fabriquant de l'énergie a partir de pelures de citron, d'excréments de volailles ou de vieux bois. Elle fait figure de pionnier en Allemagne. Inergetic gère trois centrales fournissant courant et chaleur dans le Mecklembourg-Pomeranie occidentale (en tout 15 mégawatts), auxquelles vont s'ajouter deux autres dans la région de Rostock et de Malchin, qui fourniront 30 mégawatts. En 1999 il existait dans tout le pays environ 1.100 centrales produisant de l'électricité (au total 448 mégawatts) a partir de la biomasse. Pour l'instant le courant ainsi obtenu ne représente que 0,2 % de la consommation en électricité. Mais ce chiffre, certes très modeste, devrait très rapidement augmenter. 80 projets sont en cours, ils correspondent a des investissements de 2 milliards de marks. Parlant d'une "énergie prodige", La Lettre d'Allemagne (N° 360) rappelle l'avantage de ces centrales qui répondent aux nouvelles exigences européennes en matière de décharges, de réduire le besoin d'incinérateurs et les émissions de méthane résultant du compostage agricole... La fameuse loi allemande en faveur des énergies renouvelables (EEG), qui fête son premier anniversaire et qui est a présent la référence au plan européen, rémunère le KWh issu de la biomasse entre 17 et 20 pfennigs: de quoi lui garantir, selon les experts, une croissance de 30 % par an en Allemagne. Signe révélateur: le premier titre spécifiquement biomasse sera introduit a la Bourse de Francfort au second trimestre: c'est Farmatic AG (Nortorf), le leader des procédés de conversion de la biomasse au biogaz. L'entreprise voudrait des 2002 tirer de la biomasse un substitut disposant des mêmes qualités que le gaz naturel. En 2005, un autre dérivé pourra être utilise pour les piles a combustible dont l'Allemagne veut faire la "centrale' du futur. Automobile ou domestique... Farmatic a fait les comptes: avec 930 centrales a la biomasse produisant au total 2,5 mégawatts - ce qui n'est pas insensé puisqu'il s'agit de centrales de petite taille -, l'Allemagne réduirait de près de 10 millions de tonnes ses émissions de gaz carbonique, soit en un an la baisse que Berlin veut obtenir en cinq.

BE Allemagne : http://www.adit.fr

Framatic : http://wwww.farmatic.de/farmatic/index.html

Inergetic : http://Gwwww.inergetic.de/inergetic.html

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top