RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Des centrales au charbon sans émissions toxiques

A l'avenir, les centrales au charbon pourraient fonctionner sans émissions toxiques. Dans la technique de gazéification intégrée du charbon dans des cycles combines (IGCC), le gaz a effet de serre (dioxyde de carbone) pourrait au besoin être sépare relativement simplement, comme il en est fait part dans la dernière édition du magazine de recherche de Siemens "Pictures of the future". Il reste suffisamment de réserves de charbon pour au moins 200 ans, le pétrole se fait par contre de plus en plus rare et de plus en plus cher. Le gouvernement américain encourage donc massivement le développement des centrales au charbon, qui doivent toutefois remplir des exigences strictes en matière émissions et efficacité. Siemens a donc mis au point un concept pour une centrale IGCC de 500 Mégawatts. Les installations IGCC peuvent brûler des mélanges de charbon et de biomasse, de charbon et de petrocoke, et même de bitume liquide. Le combustible est converti dans le système en gaz de synthèse riche en oxygène qui est alors brûle dans une turbine a gaz. La chaleur perdue est utilisée par une turbine a vapeur pour la production énergie supplémentaire. Les experts de Siemens estiment que rien que dans le domaine de la raffinerie, les installations utilisant la technique IGCC pourraient atteindre une puissance potentielle de 120 Gigawatt d'ici 2010. Le grand avantage de la technique IGCC réside dans le fait que le combustible est transforme en dioxyde de carbone en étant tout d'abord gazéifie a oxygène pur, avec de la vapeur d'eau comme agent modérateur de température. Les polluants comme le dioxyde de carbone ou le soufre sont fixes avant la combustion et n'arrivent donc pas dans l'environnement. Le degré efficacité des installations utilisant la technique IGCC élève a 51% alors que les centrales thermiques combinées au gaz atteignent 58%. Les experts de Siemens estiment le potentiel amélioration de la technique IGCC comme encore considérable. Be Allemagne :http://www.adit.fr

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top