RTFlash

Avenir

Une carrosserie automobile par injection unique

DaimlerChrysler annonce être bientôt en mesure de révolutionner le procédé de fabrication des carrosseries. Un type de moulage par injection thermoplastique, appelé Large Injection-Molded Body Technology (LIMBT) est, d'après le constructeur, le plus avance du moment. Il permettra de produire directement la carrosserie complète de la voiture, remplacent ainsi les actuelles 80 a 120 pièces. "Notre vision du futur est l'injection en une unique étape de la carrosserie de la voiture", déclare Larry Oswald de DaimlerChrysler a Madison Heights, dans le Michigan". Nous commençons avec les toits amovibles de la Jeep Wrangler. Cette opération constitue notre projet pilote dont nous lançons les essais en production. Si les tests s'avèrent efficaces, nous envisageons de commencer en grande série la production en octobre 2000. Il sera ensuite possible de passer a une production de pièces plus complexes avant d'envisager finalement la fabrication complète de la carrosserie du véhicule". Le procédé utilise applique une force de verrouillage de 8800 tonnes lors du pressage a chaud au cours duquel le composite est maintenu dans une énorme cavité sous pression. La principale innovation du procède réside dans la capacité a créer des formes non envisageables jusque-la. Il permet aussi une utilisation de matériaux (thermoplastiques renforces par des composites tels que de la fibre de verre ou même de l'acier) auxquels on n'aurait pas pense auparavant.

Etats-Unis Matériaux : http://www.france-science.org/publications/welcome-materiaux.htm

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

  • Un nano-capteur pour traquer les cellules cancéreuses

    Un nano-capteur pour traquer les cellules cancéreuses

    Des chercheurs du laboratoire du Département de physiologie et pharmacologie de la Faculté de médecine de l’Université de Tel-Aviv, dirigés par Ronit Satchi-Fainaro, ont développé un capteur ...

  • Les nanotechnologies passent au vert

    Les nanotechnologies passent au vert

    Des chercheurs de l’Institut des nanotechnologies de Lyon, du laboratoire Ingénierie des matériaux polymères, de l’Institut de science des matériaux de Mulhouse et de ...

  • Un matériau à conductivité thermique réversible

    Un matériau à conductivité thermique réversible

    Des chercheurs en mécanique et en ingénierie des matériaux de l’Université de Virginie, en collaboration avec des équipes de Penn State (Université de Pennsylvanie), de l’Université du Maryland et ...

Recommander cet article :

back-to-top