RTFlash

Avenir

Capture du CO2 : des arbres artificiels en développement grâce aux nanotechnologies

Une équipe de chercheurs de l'université d'Edimbourg a mis au point des tubes microscopiques ayant la capacité d'absorber le dioxyde de carbone présent dans l'atmosphère. Une unité d'un mètre carré pourrait ainsi capter la même quantité de CO2 que dix arbres de taille moyenne. "Le matériau a été spécialement conçu à l'échelle nanométrique pour être très poreux, afin d'adsorber autant de dioxyde de carbone que possible (...) Un point critique est de régler la chimie des tubes pour qu'ils n'adsorbent que le gaz carbonique de l'air, sans extraire également la vapeur d'eau, par exemple", explique le professeur Murray Campbell, directeur du projet à l'université d'Edimbourg.

Lorsque les tubes seront saturés en gaz, ils pourront être régénérés par une courte impulsion de chaleur provenant, par exemple, d'une source d'énergie renouvelable comme une cellule solaire.

Le gaz libéré sera ensuite concentré et stocké dans de petits réservoirs. Les réservoirs pleins seraient alors transportés vers un site spécial où le gaz carbonique est emmagasiné avant d'être stocké en profondeur via un système de capture et de stockage…"D'une certaine façon, l'unité se comporte comme un arbre artificiel", précise Murray Campbell, ajoutant que "l'avantage majeur est bien entendu de pouvoir l'utiliser dans les zones urbaines où il est impossible de planter des arbres".

L'équipe de chercheurs souhaite désormais des versions plus grandes de ces unités et "présenter au marché une unité brevetable, dans les cinq années qui viennent".

Actu Environnement

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

  • Des messages secrets stockés sur des molécules

    Des messages secrets stockés sur des molécules

    En utilisant les propriétés de polymères photosensibles qui permettent la modification lumineuse d'informations stockées à l'échelle moléculaire, le chercheur Niklas Felix König et ses collègues de ...

  • Une mousse à l’épreuve des balles…

    Une mousse à l’épreuve des balles…

    Des chercheurs de l’Université de Caroline du Nord, dirigés par Afsaneh Rabiei, ont mis au point une étonnante mousse métallique légère à l’épreuve des balles standards et perforantes. Cela pourrait ...

Recommander cet article :

back-to-top