RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Un capteur à six pattes

Une équipe de chercheurs allemands s'est intéressée à un coléoptère de la famille des buprestes, Melanophila acuminata. Les larves de cette espèce présentent la particularité de ne pouvoir se développer que dans le bois d'arbres récemment brûlés. D'où la nécessité absolue de pouvoir rapidement repérer, et à grande distance, les incendies de forêts. Les entomologistes savaient déjà que la bestiole se servait d'organes thoraciques détectant les infrarouges que dégage toute chaleur. Comme le rapporte l'hebdomadaire scientifique international Nature dans son édition du 25 mars, l'équipe allemande a montré que Melanophila acuminata disposait d'une autre arme : ses antennes. Celles-ci sont capables de "sentir" des quantités infinitésimales de certains composés phénoliques présents dans la fumée émanant de la combustion du bois. "Nous estimons, écrivent les auteurs de l'étude, que cette sensibilité est telle que ce coléoptère peut percevoir, à plus de 1 kilomètre de distance, un pin de 30 centimètres de diamètre dont l'écorce se consumerait à 2 mètres de hauteur et sous un faible vent." On imagine aisément les applications, dans les dispositifs anti-incendies ou dans la détection des feux de forêts, d'un tel niveau de sensibilité, sur lesquelles pourraient déboucher ces recherches. On a toujours besoin d'un plus petit que soi.

Le Monde

http://www.lemonde.fr/nvtechno/futurs/insectes.html

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top