RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Cancer : les ultrasons prometteurs pour traiter les métastases du foie

Mis au point à Lyon, le traitement par ultrasons focalisés de haute intensité (HIFU) est désormais bien connu pour son utilisation dans le cancer de la prostate avec l'Ablatherm, appareil développé par la société EDAP TMS, basée à Vaulx-en-Velin. Leader dans le traitement par ultrasons, l'industriel a mis au point un nouvel équipement utilisant la technologie HIFU qui permet d'améliorer le traitement des métastases hépatiques.

C'est en tout cas ce qui ressort des premiers essais cliniques menés entre mars et septembre sur six patients au Centre Léon-Bérard. Les essais ont été menés sur des patients souffrant d'un cancer colorectal en complément d'une intervention chirurgicale : les ultrasons ont été dispensés en plaçant une sonde à la surface du foie au cours d'une opération pour l'ablation de métastases hépatiques. « Avant, il fallait entre 10 et 15 minutes pour détruire des morceaux de gros volume, là il suffit de 40 secondes pour détruire une lésion de 7 cm 3.

Et c'est aussi la première fois que l'on peut contrôler en temps réel ce qu'on fait et l'effet obtenu grâce à un échographe », explique le Professeur Michel Rivoire, chirurgien cancérologue, directeur de l'Institut de chirurgie expérimentale du CLB qui conduit ces essais avec l'unité Inserm U556. La technologie permet aux chirurgiens de détruire les métastases en conservant le plus possible de foie sain.

Elle augmente les possibilités de traitement car actuellement seuls 10 à 20 % des patients ayant des métastases au foie peuvent être opérés. De nouveaux essais devraient démarrer en janvier chez 6 six autres patients. Le Professeur Rivoire espère pouvoir proposer ce traitement en routine dans les 2-3 ans.

Dans 5 à 10 ans, il pourrait être envisageable d'éviter l'intervention chirurgicale en intégrant la technologie dans une IRM ou un scanner pour des traitements externes, pour tous les cancers. D'autres applications pourraient aussi concerner le cancer du pancréas, pour lequel il existe peu de traitements, ou du sein.

Progrés

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top