RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Vivant

Cancer du sein et maladie de Huntington : une protéine commune

Des chercheurs de l'Inserm et de l'Institut Curie viennent de montrer pour la première fois qu'il existait un mécanisme moléculaire commun entre certains cancers du sein et la maladie de Huntington. Ils ont en effet découvert que la protéine baptisée huntingtine et impliquée dans la maladie de Huntington est également présente dans le tissu mammaire sain ainsi que dans les tumeurs mammaires. Autre découverte : l'expression de cette protéine dans les tumeurs mammaires rend ces cancers plus agressifs et plus aptes à se disséminer en métastases.

Ces chercheurs ont par ailleurs établi un lien entre la protéine huntingtine et le récepteur HER2. Ces protéines agissent dans la cellule comme des interrupteurs et maintiennent l’équilibre entre multiplication, division et réparation cellulaire. Si ces protéines sont présentes en trop grand nombre dans une tumeur, celle-ci aura tendance à se développer plus vite.

Comme le souligne Sandrine Humbert, "Nous avons montré que la protéine huntingtine mutante perturbe le fonctionnement normal du récepteur HER2 qui va alors déclencher des signaux provoquant les métastases".

Les chercheurs vont à présent analyser les tumeurs des patientes atteintes de la maladie de Huntington pour essayer d'identifier celles qui ont besoin d’un suivi particulier. Ils vont également essayer de mieux comprendre le rôle de la protéine huntingtine normale dans l'apparition du cancer du sein.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

NCBI

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top