RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Vivant

Cancer : une nouvelle voie pour bloquer la vascularisation des tumeurs

Une équipe de recherche dirigée par Omar Benzakour et associant l'institut de physiologie et biologie cellulaires de Poitiers, l'université d'Oslo et l'université de Sheffield a montré, pour la première fois, que la protéine S, l'agent anticoagulant présent dans le sang, bloque la formation de nouveaux micro-vaisseaux sanguins, les capillaires, impliqués dans l'apparition des tumeurs cancéreuses mais également dans d'autres pathologies, comme les rétinopathies diabétiques et les maladies neurodégénératives (Alzheimer et Parkinson).

Comme l' explique Omar Benzakour, "cette protéine S commande plusieurs événements impliqués dans la fabrication des micro-vaisseaux et son rôle dans la vascularisation a été très sous-estimé ».

Ces travaux ont clairement montré que cette protéine S humaine inhibe la croissance vasculaire endothéliale facteur (VEGF) 2 ainsi que la capacité des cellules endothéliales à former des réseaux de type capillaire. En outre, la protéine S inhibe VEGF-A et induit la phosphorylation du VEGFR2 endothélial et l'activation de la kinase activée par le mitogène-ERK1 / 2 et Akt.

Ces recherches montrent enfin pour la première fois l'existence d'une protéine S/Mer/SHP2, qui inhibe la voie de signalisation VEGFR2 et régule la fonction endothéliale, se comportant comme un inhibiteur de l'angiogenèse endogène.

Cette avancée fondamentale devrait se traduire à terme par la mise au point d'une nouvelle classe de nouveaux médicaments bloquant la formation des vaisseaux irriguant les tumeurs cancéreuses.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

Blood

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top