RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Vivant

Cancer du côlon à faible risque : vers des chimiothérapies deux fois moins longues

Une vaste étude épidémiologique américaine a montré que, pour les patients souffrant d'un cancer du côlon à faible risque, une chimiothérapie courte serait tout aussi efficace, réduirait les effets secondaires du traitement et améliorerait leur qualité de vie.

Ces travaux, menés  au Mayo Clinic Cancer Center à Rochester, au Minnesota (Etats-Unis), avaient pour objet de déterminer si un traitement chimiothérapique de trois mois était aussi efficace que s'il durait six mois chez les personnes atteintes d'un cancer du côlon de stade 3. Environ 400.000 nouveaux cas sont diagnostiqués chaque année dans le monde.

L'étude a révélé qu'un traitement de trois mois était presque aussi efficace et qu'il entraînait moins d'effets secondaires comme des lésions nerveuses. Aussi, celui-ci est susceptible de devenir un nouveau protocole de soins, en particulier chez les patients avec un faible risque de malignité.

Pour l'étude, les chercheurs ont analysé les données provenant de six essais cliniques incluant près de 13.000 malades en Amérique du Nord, en Europe et en Asie. Dans l'ensemble, 74,6 % des patients ayant bénéficié d'une thérapie de trois mois n'avaient plus de cancer trois ans après, contre 75,5 % chez ceux traités pendant six mois. On note, en outre, une très sensible diminution des effets indésirables chez les patients ayant bénéficié de la chimiothérapie la plus courte.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

ASCO

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top