RTFlash

Vivant

Cancer : les cellules responsables des métastases

Une équipe belge de recherche, dirigée par Ievgenia Pastushenko et Cédric Blanpain (Université Libre de Bruxelles) vient d'identifier, pour la première fois, les états de transition cellulaires survenant au cours de la progression du cancer et les sous-populations de cellules tumorales responsables de métastases dans les cancers.

Ces scientifiques ont étudié des modèles de cancers de la peau et du sein présentant une transition épithélio-mésenchymateuse : dans ce processus, les cellules tumorales épithéliales (qui forment les parois du tissu) perdent leur adhérence et acquièrent de nouvelles propriétés, comme une plus grande capacité de migration métastatique et une résistance au traitement médicamenteux.

Dans leur étude, les chercheurs ont découvert l'existence d'au moins 7 sous-populations cellulaires représentant différents états de transition épithélio-mésenchymateuse : de complètement épithéliales à complètement mésenchymateuses, passant par des états hybrides intermédiaires.

Ils ont également démontré que toutes les populations de cellules tumorales ne sont pas fonctionnellement équivalentes et ne possèdent pas les mêmes capacités métastatiques : les cellules tumorales avec un phénotype épithélio-mésenchymateuse hybride sont les plus métastatiques et sont notamment responsables des métastases pulmonaires.

Identifier ces états de transition des cellules cancéreuses et les propriétés spécifiques qu'elles acquièrent durant cette transition permet de mieux comprendre l'évolution de la maladie, la réponse aux traitements existants, et d'envisager de nouvelles stratégies pour bloquer la progression tumorale et les métastases.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

ULB

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

Poster un nouveau commentaire

back-to-top