RTFlash

Vivant

Le café : nouvel élixir de jouvence ?

Selon une étude américaine réalisée sur 5 826 adultes et dirigée par Larry A. Tucker (Brigham Young University-Utah), la consommation de café augmenterait la longueur des télomères de nos chromosomes, ce qui semblerait indiquer que cette boisson peut, chez certaines personnes, freiner le vieillissement biologique…

De précédents travaux avaient déjà montré que l’usure des télomères pouvait finir par atteindre un seuil qui conduit la cellule à entrer en sénescence et qu'un raccourcissement des télomères  augmentait le risque de maladies liées au vieillissement, comme l’athérosclérose ou le cancer.

A l’inverse, ralentir la réduction de ces télomères, voire en augmenter leur longueur, permettrait donc de freiner notre vieillissement… Dans cet esprit, cette étude américaine réalisée en 2016 sur 5.826 adultes (2741 hommes et 3085 femmes) consommant du café et/ou de la caféine semble montrer que cette boisson aurait un effet bénéfique sur la longueur des télomères.

Selon ces recherches, il semblerait que la longueur des télomères des participants est proportionnelle à la quantité de café qu'ils consomment. Toutefois, ces chercheurs ne sont pas parvenus à identifier, parmi les 1000 composants que contient cette boisson, quels sont les constituants du café responsables de cet effet.

Rappelons qu'il est à présent bien établi, par de nombreuses études scientifiques, que la consommation régulière de café peut réduire, chez certaines personnes, les risques de cancer du foie, du côlon, de la prostate ou du sein. Il serait également susceptible de réduire sensiblement les risques de diabète de type 2 et de Parkinson. 

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

Nutrition & Metabolism

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

Poster un nouveau commentaire

back-to-top