RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Vivant

Brevetabilité du vivant: le bras de fer entre l'Institut Curie et la firme américaine Myriad Genetics se poursuit

Nouveau bras de fer dans la procédure qui oppose depuis douze mois l'Institut Curie (Paris) à la firme nord-américaine Myriad Genetics à propos du test de prédisposition au cancer du sein et de l'ovaire lié à des mutations du gène BRCA1. L'Institut Curie, mais aussi l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris, l'Institut Gustave-Roussy de Villejuif (1) contestent le monopole que voudrait imposer la firme de Salt Lake City sur le marché international. Après s'être opposés à un premier puis à un deuxième brevet, ils contestent une troisième licence délivrée par l'Office européen des brevets (OEB) de Munich. « La logique industrielle de Myriad Genetics, dont l'activité est surtout centrée sur le diagnostic, a pour objectif de couvrir l'ensemble des utilisations potentielles du gène BRCA1 », soutient l'Institut Curie. Cela a amené la société américaine à déposer des brevets complémentaires, sorte de dossiers gigognes allant du diagnostic à la thérapeutique, afin de tout bloquer de A à Z aussi bien au niveau de nouveaux tests de diagnostic que de la recherche de médicaments novateurs. Ce conflit avec Myriad pose un grave problème du fait du développement exponentiel des applications diagnostiques et thérapeutiques de la génétique. «Je ne suis pas hostile au principe des brevets, expose le président de l'Institut Curie, le professeur Claude Huriet. Mais des brevets trop larges peuvent être une entrave pour des pans entiers de la recherche en génétique qu'ils risquent de stériliser. Si les fonds publics pouvaient à eux seuls tout financer, la question ne se poserait pas. Mais comme on sait bien que ce n'est pas possible, il conviendra alors d'être très

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

  • "dérive isotopique" par le chlorhydrate du don gratuit de l' impulsion immune de vie par l'esprit.

    Eric Picquenard
    Laboratoire de Spectrochimie Infrarouge et Raman, CNRS, 2 rue Henri Dunant, 94320 Thiais, France
    Laboratoire de Spectrochimie Moléculaire, Université Pierre et Marie Curie, 4 place Jussieu 75230 Paris, Cedex 05, France
    Reçu le: 7 Juillet 1982. Disponible en ligne le 26 Novembre 2001.
    Résumé
    Le i.r. spectres Raman de 4,5,6-triméthyl cristallin 2-pyrimidone et sept dérivés deutérés ont été étudiés entre 4000 et 180 cm-1. Les solutions aqueuses et CHCl3 ont également été examinés. Une cession fondamentaux intramoléculaire est donnée, ainsi que la distinction entre le plus caractéristique de chaque groupe méthyle. Les effets de méthylation et de protonation sont discutées. En outre, un produit d'addition 1 / 1 de la présente halogénures pyrimidone et de potassium est observée et caractérisée, elle contient une forte N --- H ... lien X-hydrogène.
    Etude par spectrometrie infrarouge et Raman de la triméthyl-4,5,6 pyrimidone-2 et de son chlorhydrate. Complexation par les halogenures de potassium*1

    Le chlorhydrate déséquilibre la reproduction cellulaire concernée par amplification exagérée en plus ou en moins des effets de la cyclizine f(?).

    La cyclizine est un antihistaminique du groupe des pipérazines agissant spécifiquement sur les récepteurs H 1 . Le produit se distingue par le fait qu'il provoque rarement de la somnolence. La cyclizine possède des propriétés anticholinergiques et anti-émétiques. On ne connaît pas avec précision le mécanisme permettant à la cyclizine de prévenir ou de juguler les nausées et les vomissements de toute étiologie. La cyclizine accroît le tonus sphinctérien de l'oesophage distal et réduit la sensibilité labyrinthique. Elle permet en outre le blocage de la région du mésencéphale généralement reconnue comme étant le centre du vomissement.
    Effets foetaux de la Marzine sur l’évolution de la rétinite pigmentaire, désordre: par dégradation de la pigmentation normale des fréquences des cônes. et du cycle alterné Noir/Blanc des batonnets.
    Dégénérescence de la réception visuelle

  • back-to-top