RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Bientôt des boîtes noires dans les voitures ?

Une voiture a un accident sur une autoroute au milieu de la nuit et aussitôt un signal d'alerte retentit aux urgences hospitalières les plus proches. En quelques secondes, les secouristes savent à quelle vitesse le véhicule roulait, où l'accident a eu lieu, qui était à bord et si les ceintures de sécurité étaient bouclées. Cette technologie est désormais à portée de main, assurent les experts de la société américaine Veridian, basée en Virginie, qui sont actuellement en train de plancher sur un prototype de ''boîte noire'' pour automobiles baptisé ACNS (Automatic Crash Notification System ou Système automatique d'alerte d'accident). A l'instar des appareils qui équipent les avions, l'ACNS est doté de détecteurs qui enregistrent la vitesse du véhicule et le point d'impact, et les transment par balise GPS à un centre de télécommunication. Ce dernier relaie alors l'information à l'hôpital ou au service de secours d'urgence le plus proche du lieu de l'accident. L'idée de transmettre une alerte après un accident n'est pas nouvelle. Aux Etats-Unis, General Motors et d'autres constructeurs ont déja installé des systèmes tel que OnStar sur certains modèles mais ses détracteurs le jugent quelque peu rustique. ''Ca dit juste s'il y a eu ou non une collision frontale'', souligne Doug Funke, directeur de projet dans la division transports de Veridian. ''Nous, on saura si c'était latéral, sur la gauche, s'il y a eu un tonneau, la position finale du véhicule -sur le côté ou sur le toit- et l'endroit où il se trouve''. La société a ainsi mené une première expérience en juin dernier avec la collision provoquée de deux voitures tests près des chutes du Niagara dans le nord des Etats-Unis. Le centre de secours choisi a été celui du comté de Harris, qui couvre la région de Houston au Texas. Après la collision, les informations de la boîte noire ont été immédiatement transmise au siège de la société SCC Communications, spécialisée dans les appels d'urgence, à Boulder (Colorado) qui les a relayées à Houston. En moins d'une minute, le personnel a pu lire les données transmises et dire combien de véhicules d'intervention et de médecins envoyer. En moins de cinq minutes, elles ont pu être lues par des médecins eux-mêmes. C'est cette dernière étape -qui inclura l'âge des passagers et les parties endommagées du véhicule- qui n'est pas encore disponible pour le grand public. Mais cela pourrait l'être bientôt. La société Response Services Center vient de faire équipe avec SCC et pense pouvoir offrir aux consommateurs une boîte noire dès 2001. Des experts pensent même que cette technologie deviendra dans quelques années un équipement aussi standard que les ceintures ou les coussins gonflables de sécurité.

AP : http://fr.news.yahoo.com/000907/5/ml1y.html

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top