RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

La Bibliothèque municipale de Lyon va numériser 500 000 ouvrages anciens

Quelque 500 000 volumes du fonds ancien de la Bibliothèque municipale de Lyon seront numérisés dans les dix prochaines années, décision prise par le conseil municipal le 20 novembre dernier. Il s'agit de livres, oeuvres d'un ou quelques auteurs, et non pas d'affiches ou d'archives de presse. Les livres auront été aussi édités il y a plus de 70 ans, pour être libres de droit, afin de ne pas générer de conflits avec des auteurs ou des éditeurs. Et ils seront antérieurs à 1900. Parmi les volumes, figurent des ouvrages rares, disponibles dans très peu de bibliothèques publiques.

La bibliothèque de Lyon numérise déjà des ouvrages : manuscrits, livres. Les opérations sont réalisées sur place à une échelle quasiment artisanale, manuellement. La numérisation à grande échelle sera aussi réalisée manuellement pour ne pas endommager les volumes, mais en dehors de la bibliothèque, ce qui nécessitera le transport des volumes. L'opération sera réalisée au rythme de 50 000 volumes par an, les fichiers étant mis gratuitement à disposition du public au fur et à mesure de leur réalisation.

Avec ce projet, son directeur, Patrick Bazin, veut situer la BM de Lyon dans le mouvement des grandes bibliothèques. Ces dernières numérisent leurs collections, passant souvent des accords avec des prestataires privés, Google, Yahoo ou Microsoft, qui valorisent l'accès aux fichiers à travers des recettes publicitaires. La Bodleian d'Oxford, la British Library, des grandes bibliothèques universitaires Harvard, Stanford, Berkeley sous-traitent au secteur privé l'investissement lourd dans la numérisation et les outils informatiques de diffusion.

Le mouvement a aussi démarré en France, avec des réserves. La Bibliothèque Nationale de France (BNF) a déjà numérisé 80 000 ouvrages accessibles sur le site Gallica, et veut poursuivre la numérisation au rythme de 100 000 ouvrages par an. La BNF veut aussi lancer le projet de Bibliothèque Numérique Européenne qui doit réunir les bibliothèques nationales

Ce marché de 60 millions d'euro est original dans la mesure où il impose que le prestataire mette en ligne les fichiers pour que ces derniers soient accessibles via le site de la bibliothèque municipale. L'entreprise va engager des dépenses. Comment va-t-elle être rémunérée ? Pendant les dix ans de la numérisation et pendant les 15 ans qui suivront la fin de la numérisation, le prestataire pourra donner accès aux fichiers. Et cet accès qui générera des flux de visites pourra lui apporter des recettes publicitaires. Le pari pour le prestataire est clair : dégager en 25 ans, plus de recettes qu'il aura eu de charges pendant les dix premières années. Pendant 25 ans, la Ville de Lyon s'interdira de proposer des prestations concurrentes à partir des fichiers. Au bout de 25 ans, la Ville récupérera les fichiers et tous les usages qui pourront en être faits.

Progrès

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top