RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Un bébé opéré opéré du coeur "in utéro" avec succès

NYT :

http://www.nytimes.com/2002/02/25/health/25FETA.html

C"est une véritable prouesse technique qu'ont réussie les chirurgiens de l'hôpital des enfants de Boston et ils ont eux-mêmes été surpris de cette réussite digne, selon le New York Times, d'un film de science-fiction. Jack était victime, avant même sa naissance, d'une déficience vasculaire. Alors qu'il n'était encore qu'un foetus de 23 semaines, 10 médecins de Boston ont pratiqué une opération sur une valve de son coeur. En élargissant cette valve, les chirurgiens de l'hôpital des enfants de Boston ont permis au ventricule gauche de pomper le sang. L'opération a permis d'éviter l'installation d'un syndrome affectant le ventricule du coeur et en général fatal. Lorsque Jack est né, quelques mois plus tard, les chirurgiens s'apprêtaient à le réopérer : de 1989 à 1997 deux bébés seulement sur 12 avaient survécu à une telle opération et ils avaient dû en outre subir une nouvelle opération après leur naissance. Or Jack était bien portant, respirait normalement. L'enfant pourra vivre une vie active avec une espérance de vie normale, souffrant seulement d'une condition moins grave, c'est-à-dire l'étroitesse d'une valve. Il était très difficile de travailler sur une valve cardiaque sur un foetus car celui-ci se déplace en permanence dans le ventre de sa mère, que le coeur n'est pas plus gros qu'un grain de raisin et qu'il n'existe pas d'instruments chirurgicaux adaptés. L'intervention a été réalisée à l'aide d'un cathéter inséré dans le coeur grâce à une aiguille creuse. Les médecins étaient guidés grâce à la projection sur un écran d'images formées à partir d'ultrasons. "Jack est né comme un petit garçon normal, qui pourra vivre sans restrictions", a expliqué la mère de Jack. "Il pourra faire ce qu'il veut, jouer ou pratiquer le sport qu'il désire". On estime en moyenne que 1000 bébés américains par ans naissent avec cette grave déficience vasculaire. Mais ses médecins sont conscients qu'on ne pourra faire une généralité de cette réussite. Néanmoins, comme le souligne le Dr. Perry "nous avons prouvé qu'il était possible de le faire".

Brève rédigée par @RT Flash

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top