RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Matière

Des batteries liquides géantes pour stocker à faible coût l'électricité

Ambri, une jeune société américaine fondée en 2007 par deux anciens élèves du MIT, David Bradwell et Donald Sadoway, a présenté son premier prototype de batterie liquide qui préfigure ce que pourrait être le stockage massif de l'électricité issue des énergies renouvelables.

La technologie mise au point par Ambri est radicalement différente de celle actuellement utilisée dans les batteries et repose sur un électrolyte liquide : lorsque la cellule est chauffée à environ 500°C, les composants de la batterie deviennent en effet liquides et peuvent tout simplement être stockés dans un grand réservoir et réutilisés à la demande, avec une durée de vie de plus de 10.000 cycles.

Avec ses électrodes en magnésium et antimoine, des matériaux simples et bon marché, ce type de batterie est simple, fiable et bien moins coûteux que les batteries solides. Il est particulièrement adapté au stockage massif de l'électricité produite par les parcs solaires ou éoliens qui se multiplient dans le monde et doivent être en mesure d'adapter leur production à l'évolution de la demande électrique.

Les deux fondateurs d'Ambri soulignent qu'aujourd'hui, aux USA, 99 % du stockage électrique s'effectuent à l'aide de la bonne vieille technique des SPT (Stations de Pompage-Turbinage). Cette méthode utilisée depuis un siècle est certes fiable et efficace mais elle souffre d'un handicap majeur : elle nécessite des sites présentant d'importants dénivelés et ayant des ressource en eau importantes. Du fait de ces contraintes, à peine 1 % d'un jour de production électrique aux Etats-Unis peut être stocké avec cette technologie.

Une station de pompage-turbinage hydraulique peut stocker l'électricité à un coût d'environ 100 $ par kWh et la technologie de batterie liquide d'Ambri revient encore à 500 $ par kWh mais ce coût pourrait baisser très rapidement car de telles batteries sont utilisables partout et sans limite de puissance.

Ambri devrait proposer d'ici la fin de l'année, son premier produit commercial, sous la forme d'un module ayant le volume d'un réfrigérateur. En interconnectant 80 de ces modules, il sera possible de disposer d'une méga-batterie liquide de 500 kilowatts, pouvant stocker deux mégawatts-heure, de quoi alimenter 70 foyers américains pendant une journée entière.

A plus long terme, le Texas avec ses immenses parcs éoliens est très intéressé par cette technologie qui pourrait lui permettre d'exploiter de manière encore plus rentable son potentiel éolien.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

MIT Technology Review

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top