RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Matière

La batterie du futur sera-t-elle française ?

Le géant canadien de l'énergie, Hydro-Québec, vient d'annoncer l'ouverture d'une filiale à Lacq (Pyrénées-Atlantiques), en partenariat avec la Région Aquitaine. Objectif : créer un chaîne complète de production des batteries du futur. Ces batteries révolutionnaires sont capables de stocker dix fois plus d'énergie que les lithium-ion. Pour mener à bien ce projet, Hydro-Québec, premier producteur d'électricité du Canada, contrôlé par l'État du Québec, vient de créer SCE France, une filiale spécialisée dans la recherche et le transfert de technologie en matière d'électrification des transports et de stockage d'énergie.

Ces batteries à base de lithium-fer-phosphate (LFP) et utilisant des nanoparticules, devraient permettre d'atteindre les 500 km d'autonomie pour une voiture électrique. « Ce sont les batteries les plus sûres au monde. De plus, nous disposons des matériaux en abondance et à faible coût. Et elles ont une capacité de stockage d'énergie dix fois supérieure aux batteries lithium-ion », souligne Karim Zaghib, Directeur de l'Institut de recherche d'Hydro-Québec (IREQ) et directeur de SCE France.

Ces batteries qui ont une durée de vie de 10 ans peuvent supporter 30.000 cycles de rechargements, contre 1.000 pour des batteries lithium-ion. Avec cette technologie, d'ici à cinq ans, une voiture électrique pourrait rouler 500 km en totale autonomie. Et, contrairement à la batterie du constructeur américain de voitures électriques, Tesla, celle-ci fait la taille d'une feuille A4...

Aujourd'hui, Hydro-Québec est la seule entreprise au monde à même de maîtriser l'ensemble de la chaîne de production de ces batteries. Tout l'enjeu est désormais d'industrialiser cette technologie de rupture à un coût compétitif. « L'objectif est de produire cinq millions de cellules de batteries par mois, ce qui va diviser leur prix par trois ou cinq », explique Denis Lagourgue, en charge de l'industrialisation des batteries à base de lithium-fer-phosphate.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

Hydro-Suébec

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top