RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Espace

Une base lunaire bientôt construite grâce à l'impression 3D ?

Comment construire sans se ruiner une base lunaire ? A cette question, un consortium composé d'architectes et de chercheurs de l'ESA pense avoir trouvé une réponse : l'impression 3D à partir des matériaux disponibles sur la Lune. Le cabinet Foster + Partners, associé à ce projet, a ainsi imaginé un dôme lunaire alvéolé et capable de résister aux micrométéorites et aux rayons cosmiques.

"L'impression 3D peut être un outil pour accélérer la colonisation lunaire en réduisant les coûts de construction", souligne Scott Hovland, responsable de l’ESA. Le cabinet Foster + Partners possède un savoir-faire qui lui permet de réaliser, dans des conditions météorologiques extrêmes, des bâtiments en utilisant les matériaux locaux et durables.

C'est la firme Monolite U.K qui a mis au point l'imprimante D-Shape pouvant être utilisée sur la Lune. Celle-ci comprend une rangée de buses d'impression qui projette un matériau similaire au ciment. La première phase de l'opération consiste à mélanger le matériau lunaire artificiel avec de l'oxyde de magnésium, ce qui va permettre de constituer la base d'impression. Il suffit ensuite de projeter "l'encre" qui est en fait une substance chimique qui transforme le matériau de base en une espèce de ciment artificiel très résistant.

L'imprimante actuelle permet de construire  2 mètres par heure mais les chercheurs travaillent sur un modèle plus performant qui pourra atteindre 3,5 m par heure et construire un bâtiment complet en une dizaine de jours. Les ingénieurs ont également résolu le défi de l'impression sous vide en imaginant un procédé qui piège par capillarité les gouttelettes de 2 mm et les transforme en particules solides.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

ESA

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top