RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Un ballon de pluie contre les incendies de forêt

Face aux incendies qui ravagent chaque été les massifs du Sud de la France et de la Corse, les pompiers sont bien souvent désarmés pour limiter l'impact de la catastrophe écologique. Une entreprise californienne, Wetzone Engineering, a conçu un dirigeable innovant qui pourra arroser une zone de manière continue tandis qu'avions et hélicoptères l'alimenteront en eau. Le projet repose sur un dirigeable long de 300 mètres, gonflé à l'hélium, qui pourra transporter jusqu'à un million de litres d'eau, contre 600 litres pour un hélicoptère et 13.000 litres pour les avions Hercule reconvertis en transporteurs d'eau aux Etats-Unis. Doté d'un bassin à son sommet, le dirigeable pourra par ailleurs être rempli en vol par des avions ou des hélicoptères. L'engin inondera alors la zone en feu à une cadence de 200.000 litres par heure via des valves ajustables, semblables à des pommeaux de douche précise New Scientist, sous son ventre. Autre intérêt de ce ballon : ses concepteurs indiquent qu'il pourra projeter des fertilisants sur le site, une fois l'incendie éteint. Un tel projet comporte toutefois de nombreuses inconnues : un tel appareil peut-il décoller avec un million de litres d'eau ? Thomas Gagliano, responsable scientifique de Wetzone, répond par l'affirmative : pour soulever un kilo de charge, il faut un mètre cube d'hélium et rien ne s'oppose à ce que des dirigeables s'envolent avec l'équivalent d'un million de litres à leur bord. Deuxième interrogation : comment se comportera l'engin face au vent et aux turbulences crées par les incendies, lesquels obligent souvent les canadair à rebrousser chemin ? En contournant ces contraintes, affirme Thomas Gagliano. Le dirigeable volera à plus grande altitude (1.200 mètres) et la densité de la pluie artificielle sera changée pour que l'eau ne s'évapore pas avant d'avoir atteint le brasier. Reste la question du coût d'une telle innovation. La société travaille sur des prototypes mais la mise au point d'une flotte ne sera pas possible avant au moins trois ans tant les investissements nécessaires sont importants. Mais, insiste le chercheur de Wetzone, ils ne sont rien en comparaison des 2 milliards de dollars qui partent chaque année en fumée à la suite des incendies de forêts aux Etats-Unis. Sans parler du coût humain et financier que représente la lutte contre le feu.

New Scientist : http://www.newscientist.com/news/

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

  • J.T.

    12/08/2016

    Les drones seraient vraiment utiles pour traquer et photographier, es véhicules ou individus provoquant les incendies. Mais le problème serait de les faire patrouiller par fort mistral !§!

    Il reste que les bonnes volontés sur place pourraient prier pour que tout ce calme, le visualiser d'avance, et que des vents chargés de nuages et de pluie viennent de la mer..., plutôt que d'aller tourner en rond inutilement de droite et de gauche, dont en stades de "fous-out" !

    Faire utile sur Terre est simple : se servir précisément de son esprit pour tout mieux anticiper dans le bon sens, enfin vu créatif pour l'ensemble, autant que pour soi, comme de se dire en sécurité active sur les routes.

  • back-to-top