RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Baisse de la mortalité par cancers en Europe

L'Europe a dans l'ensemble enregistré une baisse de la mortalité par cancers depuis 1988, à l'exception de l'augmentation régulière des décès par cancer du poumon chez les femmes, selon une analyse faite à partir des données de l'OMS. "Pour le cancer du poumon chez les Européennes, le pire est à venir", a déclaré le Dr Fabio Levi du Registre Vaudois des Tumeurs à Lausanne, en Suisse, en évoquant "l'épidémie de tabagisme" actuelle et "les cigarettes légères qui conduisent à l'inhalation profonde de puissants cancerigènes, les nitrosamines, pour avoir sa dose de nicotine". Il a établi cette analyse avec le Pr Carlo La Vecchia de Milan (Italie), à partir des données 1955-1994 sur les 15 pays de l'Union Européenne. Chez les hommes, l'UE enregistre une petite réduction des morts par cancers du poumon, avec un taux de mortalité passé de 52,4 pour 100.000 dans la période 1985-89 à 49,8 pour celle de 1990-94, un nivellement de l'augmentation des morts par cancers du gros intestin, du pancréas et de la vessie, et juste une légère progression des morts par cancers de la prostate. La diminution des décès par cancers de l'estomac persiste avec un taux de mortalité de 12,4/100.000. La mortalité par cancers de la bouche, du pharynx et de l'oesophage, liés au "mélange explosif tabac-alcool", souligne le Dr Levi, a baissé, après une augmentation à la fin des années 80. Pour les femmes, la mortalité par cancers du poumon progresse régulièrement (de 8,9 à 9,6/100.000 entre 1985 et 1994), "même si le taux de cancer du poumon des femmes de l'UE demeure encore bas comparé à celui des Etats-Unis", selon les auteurs. Les Européennes bénéficient en revanche d'une "évolution favorable, observée pour la première fois, pour le cancer du sein et du côlon". La mortalité par cancer des ovaires reste stable, tandis que le recul de la mortalité par cancers de l'estomac et du col de l'utérus se confirme. Le cancer du sein reste la première cause de mortalité par tumeurs chez les femmes et le cancer du poumon pour les hommes.

Brève @RT Flash

Associated Press/26:08/99 : http://dailynews.yahoo.com/h/ap/19990826/hl/european_cancer_deaths_1.html

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top