RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

TIC

Avec le "Wireless G" le WiFI accède à la très grande vitesse

Le petit monde des mordus de réseaux informatiques sans fil bruisse déjà des merveilles de la toute dernière version de la norme de transmission WiFi, appelée "Wireless G" et capable d'un débit environ 50 fois supérieur à celui des connexions par câble. Le Wireless G ne semble en effet comporter que des avantages : compatible avec les anciennes versions de WiFi, il ne coûte qu'à peine 50 % plus cher pour des performances multipliées par cinq. En fait, il est même tellement rapide que la plupart des applications des réseaux sans fil, que ce soit chez les particuliers, dans les cyber-cafés, les salons de première classe d'aéroports ou les grands hôtels, ne tirent pas vraiment parti de cette vitesse. "Qu'attendez-vous de votre réseau domestique sans fil d'ici un an ?", souligne Allen Huotari, directeur de la recherche et du développement chez Linksys, un vendeur de matériels WiFi. "Pour du pur accès internet, vous n'aurez pas besoin (du Wireless G)." Et pourtant, cela ne semble pas refroidir l'enthousiasme des passionnés. "Je suis tellement impatient", trépigne Avi Rubin, directeur technique de l'Institut de sécurité de l'information à l'université Johns Hopkins du Maryland, qui a commandé une borne d'accès réseau compatible avec la nouvelle norme chez Apple Computer. Le Wireless G peut télécharger simultanément plusieurs flux vidéo en haute qualité, alors que l'ancienne norme Wireless B ne pouvait en "streamer", c'est-à-dire télécharger à assez grande vitesse pour qu'il puisse être visionné en même temps et de façon fluide, qu'un seul dans le meilleur des cas. Mais le téléchargement de films par WiFi se heurte à des problèmes juridiques car il est possible pour des ordinateurs placés à proximité de la borne de capter les données et donc de télécharger des films protégés par des droits d'auteur sans en avoir payé l'achat. Le Wireless G n'a à cet égard pas résolu les problèmes de sécurité des données qui affectent le WiFi dans toutes ses versions. Les réseaux locaux sans fil se sont pourtant multipliés depuis quelques années, notamment dans les réseaux domestiques qui ont représenté la moitié du 1,7 milliard de dollars du marché du matériel WiFi vendu en 2002, selon la société d'études Infonetics Research. Cette dernière estime que le marché devrait se monter à 2,7 milliards de dollars d'ici 2006. La norme WiFi, nom populaire de l'appellation technique 802.11, connaît plusieurs déclinaisons: 802.11A, B et G. Le 802.11B est la norme la plus ancienne, la plus répandue, mais la plus lente. Les versions A et G sont plus rapides, mais avec des propriétés différentes: le 802.11A s'adresse plutôt aux groupes d'ordinateurs organisés autour d'une borne d'accès dans un environnement ouvert, tandis que le 802.11G passe mieux au travers des murs. Le Wireless G possède surtout l'avantage d'être le seul compatible avec le B, ce qui permet à ses utilisateurs de pouvoir choisir entre les deux normes. Apple a d'ores et déjà choisi son camp et ne commercialise plus que des bornes AirPort à la norme Wireless G.

Reuters : http://fr.news.yahoo.com/030301/85/32n73.html

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top