RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Avenir

Avec URBI, Gostai veut faire des robots des "ordinateurs sociaux"

Le robot peut-il devenir un ordinateur social ? En créant un langage universel multiplateforme et conférant aux néo-humains une solution de synthèse vocale basée sur Acapela, le Français Gostai attire à lui les projecteurs des passionnés et de l'industrie. Gostai est une petite société française dédiée à l'intelligence artificielle. Sa mission : développer une plate-forme robotique universelle, URBI, interfaçable avec la plupart des langages de programmation mais aussi multiplateforme.

Pour offrir une solution de synthèse vocale la plus fluide et proche possible de la voix humaine, Gostai s'est adressé à Acapela. Cette collaboration industrielle doit permettre d'animer vocalement, en français et en anglais, les interfaces des robots avec des voix très naturelles, agréables et intelligibles. L'objectif est ambitieux : réunir les conditions pour la création d'un ordinateur "social".

A vrai dire, URBI est une "petite révolution" dans le domaine : il offre en effet des solutions destinées à animer un robot, jusqu'au jeu vidéo, via un langage de script qui peut être interfacé avec des langages de programmation très courants (C++, Java, Matlab...) et les trois principaux systèmes d'exploitation (Windows, Mac OS X, Linux).

URBI est basé sur une architecture client/serveur, intégrant des fonctionnalités d'exécution parallèle de commandes, de programmation d'événements, de tags de commande et de variables dynamiques. Actuellement disponible en version RC1, URBI vient d'être présenté au CES de Las Vegas. Selon son éditeur, il est "actuellement utilisé aussi bien par des laboratoires de recherche, que par l'industrie ou même des passionnés."

TL

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top