RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Edito : Avec l’hologramme, l’Homme peut-il devenir éternel ?

La Société Digital Domain Media Group, créée par James Cameron et Stan Winston (très connu dans le monde de la 3D Haute Définition) vient d’annoncer qu’elle va ressusciter Elvis Presley, mort depuis 1977, au travers d’un hologramme de nouvelle génération, bluffant de réalisme.

D’autres hologrammes, aussi stupéfiants, de Marilyn Monroe et de Michel Jackson, seraient en cours d’élaboration.

Cela signifie que ces artistes (virtuels) vont bientôt pouvoir partir en tournée avec de nouveaux spectacles, et même tourner des films inédits.

La réalisation des images holographiques va tellement tromper le cerveau humain qu’il faudrait monter sur scène et toucher l’artiste pour savoir si celui-ci est réel ou virtuel.

Or, avouons-le, il est très rare que nous montions sur scène pour serrer la main de l’artiste qui se met en spectacle devant nous !

Ceci signifie qu’un artiste réel qui est devant nous sur scène est aussi virtuel, pour nous, que sa représentation holographique.

Là aussi, nous entrons dans un monde nouveau.

Ces technologies holographiques qui relèvent encore, aujourd’hui, de la haute technologie, très coûteuse et expérimentale, vont devenir accessibles au grand public, dans les 10 ans qui viennent.

Ceci signifie qu’à cet horizon, très proche, un conférencier pourra envoyer à Tokyo, alors que lui-même restera dans son bocage normand, son avatar holographique, qui fera sa conférence devant des milliers de spectateurs qui ne pourront savoir si devant eux c’est bien l’enveloppe charnelle originale qui s’exprime ou si c’est son hologramme. Là encore, il faudrait vouloir toucher le conférencier pour connaître la réalité !

Mais, on pourrait imaginer bien d’autres situations (réunions internationales, rencontres des staffs des organisations géographiquement éclatées) où ces technologies holographiques sidérantes de réalisme pourraient être mises en œuvre.

Mais indubitablement, c’est au niveau personnel que ces nouvelles technologies vont avoir le plus d’impact.

La première des applications sera l’apparition d’un Skype de l’hologramme qui permettra à des familles éclatées aux quatre coins du Monde (elles sont de plus en plus nombreuses) de se réunir, gratuitement, un Dimanche par mois, chez la vieille Maman, dans sa petite maison, en Bretagne. Cette vieille dame, veuve depuis plusieurs années, qui ne voyait ses enfants et petits-enfants qu’une fois par an, dans le meilleur des cas, verra sa vie se transformer avec bonheur, lorsque l’ensemble de sa famille viendra, ainsi, lui rendre visite une fois par mois.

Mais l’application essentielle pour l’être humain sera celle qui permettra à chacun de faire renaître un être cher disparu pour le faire vivre à nouveau.

Ceci peut encore paraître impossible à certains, et pourtant, avant peu, une nouvelle industrie va se développer, autour de ces mondes holographiques.

Et, ce qui sera le plus surprenant dans cette résurrection virtuelle des êtres chers, ce ne sera pas simplement l’enveloppe holographique qui aurait pu se satisfaire, comme la photo ou le film, de ne reprendre que des images du passé.

En effet, grâce à la puissance du développement actuel dans le domaine de l’intelligence artificielle, aussi bien au niveau du langage, de la logique que du raisonnement, l’être cher qui reviendra ainsi près de vous, non seulement vous stupéfiera par le réalisme saisissant de son image, mais ne sera plus un être du passé tant il pourra, avec vous, s’entretenir avec pertinence des problèmes d’actualité.

Hier, très rares étaient les êtres humains qui entraient dans l’immortalité, c'est-à-dire ceux qui, comme César ou Napoléon, semblent toujours faire partie de l’actualité, plusieurs siècles après leur mort.

Demain, cela sera accessible à tout être humain qui, au cours de sa vie réelle, aura su amasser suffisamment d’amour et de considération autour de lui pour que ses descendants et ses proches aient l’envie, pendant plusieurs générations, de continuer à vivre avec ce Sage qui n’aura apporté dans sa vie que bonté, sagesse et intelligence.

René TRÉGOUËT

Sénateur Honoraire

Fondateur du Groupe de Prospective du Sénat

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

  • Stéfan

    15/06/2012

    Les perspectives sont en effet considérables, mais j'aimerais revenir sur l'exemple de la relation entre le public et l'artiste qui est sur scène.

    A mon sens la question n'est pas de pouvoir ou non toucher l'artiste pour faire la différence. Ce qui est très particulier quand on assiste à un concert, et qui change donc complètement le lien émotionnel par rapport au même concert qui serait par exemple vu sur grand écran en 3D, c'est que l'artiste est physiquement présent, *en réalité* et *en direct*. Il peut se passer quelque chose d'imprévu, l'issue n'est pas écrite à l'avance, il se crée une empathie entre le public et l'artiste.

    Ceci ne peut pas exister avec un hologramme complètement virtuel. En revanche si l'hologramme est la reproduction, en temps réel, de l'artiste qui se produit ailleurs (imaginons par exemple un concert joué à Berlin et retransmis en direct dans plusieurs villes dans le monde), là oui, je pense qu'un lien comparable à l'expérience du vrai concert peut exister.

    Pour que ce lien émotionnel propre à l'expérience du vrai direct puisse se développer avec un hologramme virtuel ou en différé, il faudrait à mon avis tromper le public, en lui faisant croire qu'il assiste au vrai show en direct. Le syndrôme du Père Noël, en somme : ça ne marche que si on y croit !

    C'est à mon avis un peu la même chose, toutes proportions gardées, que la différence entre visionner les images d'une décapitation dans un film et celles d'une décapitation réelle par des preneurs d'otage telles qu'on peut malheureusement parfois en voir à la télévision.
    Les images, si on ne connait pas leur caractère fictif ou réel, peuvent être exactement les mêmes. Mais savoir que dans un cas c'est fictif et que dans l'autre cas une personne perd réellement la vie, ça change complètement l'impact émotionnel sur le spectateur.

  • Rene TREGOUET

    16/06/2012

    Bonjour,

    Merci pour vos remarques tout à fait pertinentes et pleines de bon sens.
    Toutefois en raison des travaux actuellement réalisés par les meilleurs labos sur le fonctionnement intime du cerveau des êtres humains, je suis convaincu que la puissance de calcul qui environnera l'hologramme sur une scène saura leurrer le spectateur et créer cette empathie que nous dédions actuellement, uniquement, aux relations entre humains.
    Rien n'interdit d'imaginer qu'une machine saura analyser chaque rire, chaque applaudissement et éventuellement chaque exclamation entendue dans la salle pour que spontanément l'hologramme réplique avec humour et participe ainsi à la création de l'empathie si précieuse pour la réussite de tout spectacle.
    Cordialement

  • Kosh

    8/10/2012

    Bonjour,

    J'aimerais avoir votre avis sur une question : croyez-vous qu'un jour, il sera possible donner une qualité tactile aux hologrammes? De pouvoir leur toucher et sentir la texture du corps humain?

  • back-to-top