RTFlash

Espace

Des astronomes établissent pour la première fois la masse d'un trou noir

Une équipe d'astronomes canadiens et britanniques ont établi, pour la première fois, la masse d'un trou noir géant formé au tout début de l'histoire de l'univers, a indiqué mercredi le Conseil national de recherches canadien (CNRC)."Pour la première fois, des astronomes ont calculé la masse d'un trou noir aux confins de l'univers", a annoncé le CNRC dans un communiqué. Des observations effectuées à l'aide du télescope infrarouge du Royaume-Uni UKIRT à Hawaï ont permis aux astronomes d'étudier la lumière infrarouge provenant du quasar (une galaxie exceptionnellement lumineuse) connu le plus éloigné et trouvé qu'il contenait un trou noir dont la masse était égale à mille milliards de fois celle de la Terre. "Nous voyons ce quasar tel qu'il apparaissait lorsque sa lumière fut émise il y a 13 milliards d'années, lorsque l'âge de l'univers n'était égale qu'à 6% de son âge actuel", a déclaré le chef d'équipe britannique Dr. Chris Willott de l'Institut Herzberg d'astrophysique du CNRC de Victoria, en Colombie-Britannique. "Ce travail a une incidence importante sur notre compréhension de la façon dont la matière s'est amassée dans les galaxies que nous voyons aujourd'hui", a-t-il précisé. Les quasars sont astres d'apparence stellaire considérés comme les objets les plus lointains actuellement observés dans l'univers et dont le spectre présente un fort décalage vers le rouge. Ils tirent leur énergie de la libération de l'énergie gravitationnelle lorsque la matière est attirée par un trou noir très massif en son centre. "Les chercheurs se sont intéressés aux atomes ionisés de magnésium présents dans le gaz qui est en chute libre vers le trou noir. De ces atomes, ils ont pu déduire des caractéristiques du trou noir en calculant la vitesse avec laquelle ce gaz ionisé tournait autour", a expliqué à l'AFP le Dr. Jacques P. Vallée, astronome l'Institut Herzberg d'astrophysique de Victoria. "La présence de tels trous noirs massifs si tôt dans l'histoire de l'univers s'opposent aux théories qui ne prédisaient aucun trou noir ou qui pensaient qu'ils étaient très peu massifs", a -t-il ajouté. Nous espérons suivre l'évolution des trous noirs et des galaxies dans lesquelles ils se trouvent du début de l'univers jusqu'à nos jours", a indiqué le Dr. Matt Jarvis de l'université d'Oxford. CNCR : http://www.nrc-cnrc.gc.ca/

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

  • Aurait-on découvert la matière cachée de l’Univers ?

    Aurait-on découvert la matière cachée de l’Univers ?

    Les astrophysiciens estiment que près de 40 % de la matière ordinaire qui constitue les étoiles, planètes et galaxies ? demeure inobservée, cachée sous la forme d’un gaz chaud dans les méandres de ...

  • Les trous noirs : grands architectes de l’Univers ?

    Edito : Les trous noirs : grands architectes de l’Univers ?

    Cette semaine, je reviens sur la question passionnante de la nature intime des trous noirs et du rôle fondamental que ces mystérieux objets cosmiques semblent jouer dans l’évolution et l’équilibre ...

  • Pourquoi l'Univers se réchauffe-t-il ?

    Pourquoi l'Univers se réchauffe-t-il ?

    Des astrophysiciens de l’Université d’État de l’Ohio ont exploré l’histoire thermique de l’Univers, au cours des derniers 10 milliards d’années — pour rappel, l’Univers est âgé d’environ 13,8 ...

Recommander cet article :

back-to-top