RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Vivant

Un anticholestérol divise par 2 le nombre de crises cardiaques et d'AVC

Selon une étude annoncée au cours du récent congrès de la Société européenne de cardiologie, l'anti-cholestérol "alirocumab", mis au point par Sanofi et Regeneron Pharmaceuticals, permet de réduire considérablement le nombre de crises cardiaques et d'accidents vasculaires cérébraux dans le cadre d'un essai clinique.

Pour parvenir à cette conclusion, les auteurs ont analysé les résultats détaillés de quatre études pivots du programme d'essais cliniques de phase 3 Odyssey menées sur plus de 5 000 patients suivis pendant une durée comprise entre 24 et 104 semaines.

Ces travaux montrent pour la première fois que le fait de cibler la protéine PCSK9, qui affecte la dégradation par l'organisme du « mauvais cholestérol » (LDL) dans le sang, permet de diviser par deux le nombre de crises cardiaques et d'AVC, comparé à des patients sous traitements placebo. Autre résultat rapporté par les chercheurs, l'alirocumab, associé à un traitement hypolipémiant (statines) à la dose maximale tolérée, a permis d'obtenir une réduction de 62 % du mauvais cholestérol (LDL), comparativement au placebo (à 24 semaines). « L'ampleur et la rapidité de ces résultats sont très encourageants », a déclaré Jennifer Robinson, cardiologue à l'Université de l'Iowa (Etats-Unis), qui a dirigé l'étude.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

Science Codex

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top