RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Un ancien routier invente la voiture à pédale unique

Après avoir sillonné l'Europe pendant 30 ans au volant d'autocars et de camions, un Suédois pense avoir trouvé une formule de rechange au système de pédales multiples inventé par l'Américain Henry Ford en 1928. A première vue, la Saab de Sven Gustafsson, 57 ans, est tout à fait normale. Il faut se pencher sous le volant pour constater qu'il manque quelque chose: il n'y a qu'une seule pédale - un frein de secours -, au lieu des deux ou trois habituelles, suivant qu'il s'agit d'un modèle à boîte automatique ou mécanique. A côté de la pédale unique se trouve une sorte d'arceau métallique aux dimensions d'un pied. "C'est la pédale d'accélération et de freinage combinée", explique l'inventeur en glissant son pied droit dans le support. L'idée est simple: en pressant les orteils sur l'arceau, la voiture accélère. Au contraire, en raidissant la jambe et en pressant du coup avec le talon, on freine. Pour éviter de freiner sans le vouloir, l'arceau est tenu en place par un électro-aimant. La pédale de frein de secours, couplée à l'arceau, n'a été laissée qu'à l'intention des conducteurs incorrigibles qui ne peuvent s'empêcher de déplacer leur pied pour freiner. Jusqu'ici, personne n'avait sérieusement songé à remplacer le système inventé par Henry Ford pour éviter aux gens de freiner et d'accélérer en même temps. "A vingt ans, j'ai conduit un chariot-élévateur et je devais déplacer mes pieds très souvent. Je me suis donc demandé pourquoi ne pas combiner les deux pédales et ainsi réduire le temps de réaction", explique l'ancien routier. "Vous n'avez pas deux volants, un pour tourner à droite, l'autre pour tourner à gauche ? Alors, pourquoi deux pédales", poursuit-il. Selon des tests effectués à l'université d'Uppsala, le système permet de gagner 0,2 seconde, soit un gain de cinq mètres au freinage pour une voiture lancée à 90 km/h, une différence qui peut s'avérer vitale. "Il n'y a pas non plus de risque de se tromper de pédale en cas d'urgence", ajoute Rickard Nilsson, chercheur en comportement des automobilistes au département de psychologie de l'université. Une démonstration semble suffisante à convaincre les sceptiques. Malekzadeh Faramarz, 28 ans, un chauffeur de taxi, qui affirmait que le système à deux pédales étant plus sûr, il ne voyait pas de raison d'en changer, a révisé son opinion après un bref essai. Les habitudes ont pourtant la vie dure, et bien qu'il soit techniquement très facile d'adapter ce système à la plupart des conducteurs, aucun développement commercial n'est actuellement prévu. Volvo et Saab, les deux constructeurs suédois réputés pour leur obsession de la sécurité, ont testé le système à pédale unique mais ils ne prévoient pas de passer à la phase industrielle. "Nous pensons que c'est intéressant mais je ne crois pas que cette pédale soit prête pour une production de masse", a déclaré à Reuters Uno Dahl, responsable du département développement chez Saab. Gustafsson ne jette pas pour autant l'éponge, au contraire: il teste actuellement un système couplé au GPS embarqué qui prévient l'automobiliste quand il dépasse la vitesse autorisée et lui rend difficile l'utilisation de l'accélérateur.

Reuters : http://fr.news.yahoo.com/020414/85/2jsx3.html

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top