RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

An 2000 : les entreprises françaises très en retard

Plus de 45 % des entreprises françaises interrogées n'ont toujours pas finalisé la mise à jour de leur système informatique en vue du passage à l'an 2000 selon la dernière étude du cabinet IDC France. Cette étude-sondage, intitulée Impact de l'an 2000 sur l'investissement informatique des entreprises françaises, a été réalisée à la fin du troisième trimestre 1999 en interrogeant, au total, 552 responsables de PME-PMI et de très petites entreprises. D'après son auteur, Pierre Bonnard, responsable des programmes Services d'IDC France, malgré une prise de conscience réelle au cours des 12 derniers mois, " Il continue néanmoins de peser une incertitude sur le segment des PME-PMI et des très petites entreprises. "La dépense des entreprises pour le passage à l'an 2000 peut s'estimer à 71,3 milliards de francs en 1999, soit environ 17 % de leur dépense informatique totale pour la même année. Le report des achats informatiques "classiques", dû à une mise en conformité de dernière minute, vont représenter un certain manque à gagner pour les principaux fournisseurs pendant les quatre prochains mois. Premiers touchés selon IDC : Microsoft, IBM, Hewlett Packard... et France Télécom. Unique réconfort, pourrait-on écrire : seulement 0,4 % des entreprises interrogées ont déclaré à IDC n'avoir encore " rien entrepris " pour le passage à l'an 2000 et 4,5 % prévoient avoir terminé leur projet " avant la fin de l'année ". De quoi donner du grain à moudre aux prestataires de services, appelés en renfort à la dernière minute.

ZDnet/4/11:99 : http://www.zdnet.fr/

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

    Recommander cet article :

    back-to-top