RTFlash

AJAX, le nouveau défi de Microsoft

Depuis plusieurs mois, on assiste à l'émergence sur Internet de nouvelles applications Web, plus graphiques et surtout plus rapides et agréables à utiliser. A la base de ce que certains qualifient déjà de révolution, une technologie baptisée AJAX. « C'est le début du Web 2.0 où le navigateur Internet devient l'interface principale de l'utilisateur qui ne se préoccupe plus de savoir quel système d'exploitation se trouve sur son PC, que ce soit Windows, MacOS ou Linux », raconte Tim O'Reilly, le fondateur de l'éditeur de livres du même nom de la conférence Web 2.0 qui s'est déroulée à San Francisco. Sans vraiment s'en rendre compte, c'est Microsoft qui a lancé le mouvement en 1998, avec Outlook Web Access, la version Web de son logiciel de courrier électronique Outlook. A l'époque, l'éditeur de Redmond a tiré parti d'une fonction, au nom incongru de XMLHttpRequest, et l'a ajoutée à son logiciel Internet Explorer. Son but ? Pouvoir mettre à jour une page Web sans avoir à la recharger. Depuis, tous les navigateurs comme Firefox, Netscape ou Opera ont adopté cette fonction que Microsoft, pour une fois, n'a pas cru bon de breveter. Mal lui en a pris !

La fonction XMLHttpRequest est en effet au coeur de la technologie libre connue sous le nom d'AJAX (Asynchronous Javascript And XML), laquelle est à l'origine de cette nouvelle génération d'applications Internet. Concrètement, AJAX est une technique de programmation qui combine deux standards largement utilisés par les programmeurs Web : le langage JavaScript et le format de document XML. Grâce à AJAX, les applications Web sont réactualisées en continu, alors qu'auparavant, une page était rafraîchie à chaque clic de souris. D'où une fluidité et un potentiel graphique supérieur à ce qui existe actuellement. Pour l'utilisateur, c'est comme si l'application avait été développée spécifiquement pour Windows ou Mac. Parmi les exemples d'applications nouvelles écrites en AJAX, on peut citer Gmail et Google Maps, les services respectifs de courrier électronique et de cartographie de Google qui ont révolutionné leur secteur. Microsoft et Yahoo!, grâce à l'acquisition de la start-up Oddpost, vont rapidement suivre d'ici la fin de l'année, avec une nouvelle version de Hotmail et de Yahoo Mail.

Le succès d'AJAX commence déjà à faire de l'ombre à d'autres technologies également très populaires comme Java ou Flash, qui nécessitent d'installer sur son ordinateur le logiciel adéquat. « Avec AJAX, il est enfin possible de créer des applications riches visuellement et interactives sur n'importe quel navigateur et sur n'importe quel PC », ajoute Tim O'Reilly. Un futur qui sonnerait la fin des logiciels pour PC au profit des navigateurs Internet, qui deviendront les nouveaux systèmes d'exploitation de demain, et au profit de services web. De multiples start up ont d'ailleurs choisi de s'engouffrer dans le créneau, comme Meebo (messagerie instantannée), Zimbra (chat + messagerie pour entreprises), UpStartle (traitement de texte). A terme, c'est donc toute l'économie du logiciel sur le poste de travail qui pourrait être remise en cause. Et donc, la domination de Microsoft. A moins, bien sûr, que le groupe de Bill Gates ne se réapproprie AJAX.

Expansion

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

  • Johne439

    3/05/2014

    I truly appreciate this post. I've been looking all over for this! Thank goodness I found it on Bing. You've made my day! Thanks again! bbbcakgkffdk

  • back-to-top