RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Airbus lance l'A380 et ouvre un ère nouvelle dans le transport aérien

Airbus a vu les choses en grand pour célébrer à Toulouse le lancement officiel du tout premier exemplaire de son très gros porteur, l'A380, qui effectuera son premier vol en avril avant d'entrer en service courant 2006. Pas moins de 4.500 invités devaient assister à cette cérémonie présidée par les quatre chefs d'Etat et de gouvernement des pays participant à ce projet pharaonique : Jacques Chirac, le Premier ministre britannique Tony Blair, le chancelier allemand Gerhard Schröder ainsi que le président du gouvernement espagnol José Luis Rodriguez Zapatero.

Ce monstre d'une envergure de 80 mètres, d'une longueur de 73 mètres et d'un poids maximum au décollage de 560 tonnes incite ses concepteurs à l'usage de superlatifs : plus gros avion de ligne du monde, il permettra de couvrir une distance allant jusqu'à 15.000 kilomètres avec 555 passagers, ce qui lui permettra de relier l'Europe et l'Australie. En version "charter", ce quadrimoteur à double pont pourra transporter quelque 850 passagers, ce qui constitue également un record.

Lors d'une conférence, Noël Forgeard a assuré que le premier vol de l'appareil devrait avoir lieu au début du mois d'avril. Lors de son entrée en service au cours de l'été 2008, la version fret, commandée par les deux plus grands groupes de messagerie, FedEx et UPS, pourra transporter 152 tonnes sur trois niveaux sur des distances allant jusqu'à 10.400 kilomètres.

Airbus doit vendre au moins 250 exemplaires de cet appareil à deux étages (double pont) pour rentabiliser ce programme, lancé en décembre 2000 sous le nom de code A3XX, dans lequel il comptait investir 10,7 milliards d'euros mais qui pourrait finalement coûter plus de 12 milliards en raison des risques de dépassement. Noël Forgeard, le président d'Airbus, a indiqué récemment qu'il comptait vendre 700 à 750 exemplaires de l'A380, ce qui devrait rapporter plus de 150 milliards de dollars sur la durée du programme, sur la base d'une prix de vente unitaire moyen estimé à quelque 200 millions de dollars.

Le constructeur européen a déjà reçu 139 commandes de la part de 13 compagnies aériennes dans le monde - 149 en comptant une lettre d'intention signée par le groupe de messagerie américain UPS pour 10 appareils dans sa version fret. "Il y a encore d'autres clients nouveaux à venir cette année, probablement deux", a déclaré Noël Forgeard sur RTL, ajoutant plus tard dans la matinée qu'il était "très confiant sur un commande chinoise avant Pâques". "On en vendra beaucoup plus que 250, on va en vendre 700 ou 750, vous savez c'est un avion qui va voler pendant 30 ou 40 ans", a-t-il assuré. Noël Forgeard devrait quitter cet été la présidence d'Airbus pour prendre la co-présidence d'EADS à l'issue d'une guerre des chefs avec Philippe Camus. De source industrielle, on estime que la nomination de son successeur devrait intervenir en février. De façon traditionnelle, c'est plutôt à un Français qu'est confiée la direction de l'avionneur. Les noms de Gérard Blanc, actuellement en charge des programmes et de Fabrice Brégier, président d'Eurocopter, circulent. Mais également celui de l'allemand Gustav Humbert, le numéro deux d'Airbus.

Singapour Airlines sera la première compagnie au monde à exploiter dès 2006 cet appareil. Air France sera pour sa part la première compagnie européenne à l'exploiter à partir de 2007. Il assurera d'abord des liaisons avec New York et Montréal puis, l'année suivante, avec l'Asie (Tokyo et Pékin). Les compagnies aériennes présentes à Toulouse saluent en choeur l'arrivée de l'A380, qui semble pour elles la solution idéale pour faire face à la forte hausse du trafic aérien prévu dans les années à venir. "Une nouvelle ère va commencer pour le transport aérien avec l'A380. Cela va changer la façon dont les compagnies vont exploiter les lignes long courrier à forte densité de passagers", a déclaré John Plueger, P-DG du loueur d'avions ILFC.

Emirates, le plus gros client de l'A380 à ce jour avec 41 commandes fermes (plus deux en version fret), a estimé que l'appareil était la clef de son développement, précisant qu'en 2006 le nouveau terminal 3 de l'aéroport de Dubai serait prêt à accueillir de 70 à 75 millions de passagers. "Les avions avec d'importantes capacités seront vitaux pour les besoins d'Emirates, afin d'être sûr de pouvoir répondre à une demande toujours croissante", a déclaré le Cheikh Ahmed Ben Saeed El Maktoum. La plupart des compagnies ont l'intention de maximiser la rentabilité de l'A380 et donc de remplir le plus possible leurs avions... sauf Virgin Atlantic qui a confirmé sa volonté d'installer des salles de gym, des lits doubles isolés et des casinos dans ses six A380.

Reuters

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top