RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Les aéroports français et européens visent la suppression totale des émissions de CO2 en 2050

Fin juin, lors du congrès annuel de l’Airports Council International Europe (ACI Europe), les aéroports européens se sont engagés à ramener leurs émissions de carbone au niveau zéro d’ici 2050. L’engagement vaut pour les émissions produites dans le cadre des opérations d’exploitation aéroportuaire, côté piste et côté terminal. Dans un communiqué, l’Union des Aéroports Français et francophones associés s’engage pleinement dans cette résolution.

Cet engagement de zéro émission nette de carbone va plus loin que la neutralité carbone qui accepte la compensation carbone. Il devra être atteint via une réduction des émissions dans la plus large mesure possible. La résolution exclut le recours à la compensation carbone. Elle lui préfère l’investissement dans des solutions de captage et de stockage du carbone.

L’engagement est pris par 194 aéroports gérés par 40 exploitants d’aéroports de 24 pays européens. Les exploitants Aéroports de la Côte d’Azur (Nice, Cannes et Saint-Tropez), Aéroport Brest Bretagne, le groupe ADP (Paris-CDG et Paris-Orly) et Vinci Airports, exploitant neuf aéroports en France (Lyon, Chambéry, Clermont-Ferrand, Dinard, Grenoble, Nantes, Poitiers, Rennes et Toulon) sont signataires de l’engagement.

Les 194 aéroports signataires ont accueilli 62,5 % du trafic aérien européen en 2018. Chaque aéroport s’engage individuellement dans le même objectif. Sur la base des volumes de trafic actuels des aéroports européens (2,34 milliards de passagers accueillis en 2018) et de l’empreinte carbone estimée, cet engagement zéro carbone net devrait permettre d’annuler l’émission de 3,46 millions de tonnes de CO2 par an à partir de 2050.

En 2009, l’ACI Europe a lancé le programme Airport Carbon Accreditation pour servir de norme à la gestion du carbone dans les aéroports. Déjà 127 aéroports se sont engagés, dont 43 ont atteint la neutralité carbone. En 2017, l’ACI Europe s’est engagé à atteindre 100 aéroports neutres en carbone d’ici 2030. "Les aéroports européens ont déjà commencé les travaux, et je suis convaincu que plusieurs d’entre eux atteindront le zéro émission nette de carbone avant 2050", estime Michael Kerkloh, président de l’ACI Europe.

Il existe déjà trois aéroports européens à zéro émission nette de carbone : Luleå, Ronneby et Visby – opérés par l’exploitant d’aéroports suédois, Swedavia. Swedavia ambitionne d’atteindre des émissions zéro nettes pour tous ses aéroports, y compris Stockholm-Arlanda d’ici 2020, et l’aéroport de Hambourg d’ici 2022 – tandis que les aéroports d’Amsterdam-Schiphol, d’Eindhoven et de Copenhague se sont fixé cet objectif pour 2030.

L’ACI Europe a profité de l’occasion pour appeler l’ensemble des acteurs du transport aérien à compléter et renforcer leurs engagements. Les aéroports souhaitent une vision et une feuille de route pour conduire l’écosystème du transport aérien dans sa totalité aux émissions zéro carbone d’ici 2050.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

UAF

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top