RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Espace

2e vol suborbital réussi de SpaceShipOne en 5 jours

SpaceShipOne, premier engin privé spatial avec pilote, a effectué lundi avec succès son deuxième vol suborbital en cinq jours, gagnant le prix Ansari de 10 millions de dollars. Ce vol, le troisième depuis le premier, historique, du 21 juin dernier, ouvre la voie à l'ère du spatial commercial, que les créateurs du prix Ansari veulent encourager. SpaceShipOne a atteint 114 km (368.000 pieds), selon les mesures préliminaires des radars, ont indiqué les organisateurs, soit largement au-dessus des 100 km considérés comme la frontière de l'espace. Il a du même coup fait tomber le record d'altitude établi par l'avion expérimental X15 en 1963. "Nous avons dépassé le X-15", a commenté Peter Diamandis, le président de la fondation Ansari X Prize, qui offre ce prix au premier engin privé capable d'effectuer deux vols suborbitaux en l'espace en deux semaines et en transportant à bord l'équivalent en poids de deux passagers en plus du pilote. Le X-15, fruit d'une collaboration de l'agence spatiale (Nasa) et des militaires américains avait atteint 108 km (354.200 pieds) le 22 août 1963, établissant alors un record. Lors du retour sur terre de SpaceShipOne lundi, son concepteur et constructeur, Burt Rutan, un ingénieur aéronautique légendaire, attendait sur la piste dans le désert californien au côté du milliardaire Richard Branson et de Peter Diamandis, tous visiblement très satisfaits. Le milliardaire britannique Richard Branson, le fondateur de la compagnie aérienne Virgin, avait annoncé la semaine dernière la création d'une société conjointe pour exploiter commercialement l'espace utilisant un engin dont la technologie sera basée sur celle du SpaceShipOne. L'engin en forme de suppositoire ailé était piloté lundi par Brian Binnie, 51 ans, un ancien pilote d'essai de la Marine. Mercredi lors du précédent vol, SpaceShipOne avec Mike Melvill, 62 ans, au commandes SpaceShipOne avait donné quelques sueurs froides à ceux qui regardaient l'événement, en virevoltant une douzaine de fois à plus de trois fois la vitesse (3.500 km/h) avant de stabiliser. Mike Melville avait piloté l'engin spatial pour les deux premiers vols. Lundi, il n'y a eu aucun problème. Après la séparation avec l'avion porteur qu'il l'avait emporté à 14.100 mètres d'altitude, Brian Binnie a allumé le moteur fusée qui l'a propulsé à la verticale vers l'espace à 3.500 km/h. Il a éteint le moteur après 84 secondes et poursuivi son ascension sur sa lancée pour franchir les 100 km d'altitude (328.000 pieds) et atteindre à son apogée 114 km. SpaceShipOne a alors entamé une descente en chute libre puis en vol plané pendant une demi-heure avant de revenir se poser à son point de départ. Marion Blakey, le patron de l'Administration américaine de l'aviation civile qui réglemente les vols suborbitaux, a qualifié cet évènement "d'historique car il marque le début du transport spatial commercial". Le prix Ansari, financé par des donateurs privés, a été créé en 1996 à l'instar du prix Orteig dans les années 1920 pour encourager le transport aérien commercial. Charles Lindbergh avait gagné ce prix après avoir réussi le premier vol transatlantique en 1927. Si SpaceShipOne est la création de Burt Rutan, son financement a été assuré par le milliardaire Paul Allen, co-fondateur de Microsoft. Ensemble ils ont créé Mojave Aerospace Ventures, l'équipe qui gère SpaceShipOne. Dès son premier vol, SpaceShipOne avait déjà suscité un grand intérêt d'autres investisseurs pour développer le tourisme spatial. Outre Richard Branson, le millionnaire américain Robert Bigelow a annoncé un prix de 50 millions de dollars pour encourager la mise au point d'un lanceur privé capable de transporter de 5 à 7 astronautes dans l'espace d'ici la fin de la décennie.

SpaceShipOne:http://www.scaled.com/projects/tierone/index.htm

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top