RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

2003 : l'année la plus chaude jamais observée en France

2003, au troisième rang des années chaudes au niveau mondial, a "très probablement" été l'une des deux années les plus chaudes jamais enregistrées en France depuis 1850, selon Météo-France.La température moyenne annuelle a atteint 13 degrés l'an passé, un record atteint une seule fois depuis 1950, en 1994, indique une étude publiée par l'institut météorologique. Elle s'est établie entre 17 et 19° sur le pourtour méditerranéen et la Corse et entre 9 et 11° dans le Nord et l'Est. Le soleil a été très généreux, la durée d'ensoleillement dépassant partout la moyenne 1991-2000, jusqu'à 40% dans l'Est et le Nord-Pas-de-Calais. Le calcul a été fait à partir des stations représentatives des 22 régions métropolitaines et ces stations n'existaient "pas forcément" avant 1950, relève Pierre Bessemoulin, directeur de la climatologie à Météo-France. Formellement on ne peut donc parler de record absolu depuis le début de l'ère industrielle vers 1850 mais c'est "quasiment sûr", estime-t-il. 2003 a été très différente de 1994, selon Météo-France. L'année dernière, c'est la canicule exceptionnelle du 1er juin au 11 août qui a alimenté le record alors qu'en 1994 la hausse inhabituelle du thermomètre a été plus faible mais a été étalée sur dix mois de l'année. Avec 17,9°, la température maximale annuelle n'a jamais été aussi élevée, au moins depuis 1950. Le précédent record datait de 1989 (17,4°). Seuls les mois de janvier, février et octobre ont été plus froids que la normale, un concept de l'Organisation météorologique mondiale (OMM) défini comme la moyenne des 30 dernières années commençant par 01 et se terminant par 00, en l'occurrence 1971-2000. Juin 2003 a été le mois de juin le plus chaud jamais enregistré en France depuis 1950 avec une température moyenne de 21,9°, le précédent record pour ce mois remontant à 1976 (20,2°). Il a enregistré un écart, jugé "énorme" par les experts, de +4,7° par rapport à la normale. Les précipitations ont été inférieures à la normale dans la majeure partie du pays en 2003, sauf dans quelques régions des Pyrénées-Orientales aux Bouches-du-Rhône, frappées par les inondations de l'automne. Le nombre de jours pluvieux (précipitations supérieures ou égales à un mm) a été en dessous de la normale dans toute la France, notamment dans l'ensemble de la moitié nord du pays. La sécheresse (pluviométrie inférieure d'au moins 20% par rapport à la normale) a frappé tout le pays pendant huit mois, de février à septembre. Elle a été particulièrement sévère durant cette période dans l'est, le sud-est et en Corse. Seul le Languedoc-Roussillon y a échappé. A l'échelle mondiale, 2003 a été la troisième année la plus chaude depuis 1861, après 2002 et le record absolu de 1998, a annoncé l'OMM dès la mi-décembre. Elle a été marquée par des sécheresses (Zimbabwe, Botswana, Ethiopie, Tanzanie) et inondations désastreuses (Brésil, Colombie, Pakistan, Afghanistan, Indonésie, Inde).

Météo France :

http://www.meteo.fr/meteonet/actu/dos.htm#haut

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top