RTFlash

Edito : VINGT ANS DEJÀ…

Il y a 20 ans, en mai 1998, je mettais en ligne le premier numéro de RT Flash. J’avais pris cette décision car les lecteurs de mon ouvrage « DES PYRAMIDES DU POUVOIR AUX RÉSEAUX DE SAVOIRS : comment les nouvelles technologies de l’information vont aider la France à entrer dans le XXIe siècle » que j’avais publié, en 1997, après avoir remis sur le bureau du Sénat le rapport sur les nouvelles technologies et l’avenir de la France que m’avait confié Alain Juppé, étaient nombreux à me demander de prolonger ce travail de vulgarisation.

J’ai pu prendre cette décision car mes deux principaux collaborateurs, alors assistants parlementaires (je fus sénateur pendant 18 ans), Mark Furness et Monique Girard, avaient alors spontanément accepté de m’accompagner semaine après semaine dans cette aventure exaltante.

Dès le départ, j’avais fixé des règles qui aujourd’hui sont toujours respectées : gratuité totale et absence de publicité.

Ces règles sont particulièrement strictes mais ce sont les seules qui nous ont permis de reprendre des informations ou des images souvent mises sous copyright sans que les auteurs qui se seraient rebellés si nous en avions fait commerce ne nous adressent le moindre reproche.

À ma connaissance, nous sommes la seule lettre électronique, gratuite et sans publicité, à être ainsi publiée, semaine après semaine, en France, depuis 20 ans. Aujourd’hui, le RT Flash que vous êtes en train de lire porte le n° 950…

Mais lorsqu’en 2004 je suis devenu sénateur honoraire, tout ce bel édifice aurait pu s’écrouler si mes deux assistants qui n’allaient plus être rémunérés par le Sénat m’avaient dit : « maintenant tout s’arrête ».

Eh bien non. Aucun de nous trois n’étant rémunéré, nous avons tous trois continué semaine après semaine à réserver plusieurs heures de notre temps pour pouvoir préparer et mettre en ligne RT Flash.

Je dois adresser aussi un grand Merci à mon fils Xavier qui, depuis 2004, assure gratuitement le fonctionnement et la maintenance du site Internet grâce auquel vous pouvez lire RT Flash chaque semaine.

Je dois donc adresser un grand merci à Monique, Marc et Xavier car sans eux RT Flash n’existerait plus.

Quand en 1998 j’ai mis en ligne le premier RT Flash, j’avais par ailleurs créé dans les mêmes temps le « Groupe de Prospective du Sénat » qui allait en quelques années devenir l’un des groupes d’études et d’amitié réunissant le plus grand nombre de membres de la Haute Assemblée.

C’est la raison pour laquelle j’ai donné dès 1999 une vision Prospective à mes éditos.

Alors que près de 20 ans se sont écoulés depuis le premier numéro de RT Flash, je vous invite à relire trois de mes éditos écrits en 1999 (En 1998, je n’avais pas encore choisi ma ligne éditoriale).

1°/ Transports urbains du Futur : vers la fin des grandes infrastructures : Publié le 18 septembre 1999 (Voir Edito Transports urbains du Futur : vers la fin des grandes infrastructures). Dans cet édito, j’annonçais que les voitures entièrement automatiques commenceraient à circuler dans nos villes en 2020. Nous y arrivons. Le gouvernement vient d’annoncer il y a quelques jours qu’il ferait tout pour autoriser la circulation de voitures autonomes sur les routes françaises dès 2020.

C’est après avoir écouté et lu les publications de nombreux chercheurs, un peu partout dans le monde, que je rédige mes éditos de Prospective. Je n’ai pas le génie de Jules Verne et par contre je suis très sensible aux signaux faibles. Les nombreuses publications des chercheurs dans le monde entier, universellement diffusées maintenant sur Internet, sont indubitablement les signaux les plus importants pour imaginer quel sera notre monde de demain.

2°/ je vous invite aussi à lire un second édito mis en ligne le 11 novembre 1999. Je l’avais intitulé : « les mondes virtuels : la drogue du XXIe siècle » (Voir Edito Les mondes virtuels : la drogue du XXIe siècle). Ayant lu cet édito, de hauts dirigeants d’IBM m’avaient invité à rencontrer leurs cadres de recherche. Cette rencontre avait été passionnante.

3°/ enfin, si vous avez encore un peu de temps, je vous invite à lire un édito au titre prémonitoire : « l’homme peut-il créer des intelligences artificielles qui le dépassent » que j’ai mis en ligne le 27 novembre 1999 (Voir Edito L'homme peut-il créer des intelligences artificielles qui le dépassent).

Près de deux décennies plus tard, alors que le monde a été totalement bouleversé depuis cette date, je ne changerai pas une phrase si j’avais à le rédiger aujourd’hui.

Et oui ! Il est pourtant bien vrai que le monde a été totalement bouleversé dans ces 20 dernières années.

Quand je publiais le premier numéro de RT Flash, en 1998, le Smartphone n’existait pas et l’Internet en était encore à son âge préhistorique. Maintenant, quel que soit l’endroit où vous vous trouvez dans le monde, le premier être humain que vous rencontrez est en train non seulement de regarder un écran mais aussi de communiquer, de jouer, d’échanger avec le reste du monde.

En 1998, hormis Microsoft et Apple, mais alors spécialisés dans les domaines des OS, des logiciels et du hard, aucun des membres du GAFAM (Google, Apple, Facebook, Amazon, Microsoft) et plus encore ceux du BATX (Baïdu, Alibaba, Tancent, Xiaomi) n’existait.

Et maintenant ils dominent le monde.

Mais dans 20 ans, le domineront-ils encore ?

Rien n’est certain.

Les évolutions dantesques qui vont être apportées par le Cloud et l’Intelligence Artificielle dans ces deux prochaines décennies vont faire que la vie de tous les êtres humains ne sera plus la même dans 20 ans.

Ainsi, en 2038, l’Intelligence Artificielle se sera glissée dans chaque être humain, non pas pour le dominer ou même le faire disparaître comme voudraient nous faire croire certains, mais bien pour l’aider à s’instruire, à se soigner, à travailler, à se distraire, à vivre plus longtemps : pour être plus heureux.

L’Intelligence Artificielle aidera les enfants dès leur plus jeune âge à stocker tout ce qui leur sera enseigné et tout ce qu’ils vivront. Selon les circonstances, cette Intelligence Artificielle personnelle ira spontanément chercher dans ses stocks de données l’élément, la réponse qui permettra de faire face à toute situation.

Cette même Intelligence Artificielle nous aidera à mieux vivre et à rester en vie plus longtemps. Cette intelligence artificielle qui connaîtra chacune de nos cellules prendra les mesures adéquates dès que l’une d’entre elles se mettra à dysfonctionner.

Nous n’avons pas encore conscience combien les milliards et les milliards de milliards d’informations contenues dans le Cloud vont changer le monde et la vie de chacun d’entre nous.

Dans 20 ans, nous pourrons comprendre et être compris par tous les autres êtres humains. La barrière des langues, source de si nombreuses incompréhensions, aura définitivement disparu.

Mieux encore : tout laisse à penser qu’après plusieurs siècles de totale mésentente, l’Homme et la Nature vont à nouveau se rapprocher.

Ainsi, pour se nourrir ou se soigner, l’Homme fera de moins en moins appel à cette chimie qui a tant fait souffrir la Nature quand il aura compris que la réponse à tous ses problèmes lui est offerte par cette Nature.

Ainsi, pour soigner des maladies qui tuent encore des millions d’êtres humains chaque année, nous comprendrons enfin les processus qui permettent à des dizaines de millions d’autres êtres humains, touchés par les mêmes virus, les mêmes dérèglements, les mêmes cancers, de trouver en eux la solution sans faire appel à des myriades de médicaments.

Quand bientôt nous aurons compris ces processus, et la lecture de RT Flash, semaine après semaine, vous permet de constater que nous allons de plus en plus vite sur cette voie, l’Intelligence Artificielle qui alors surveillera chacune de nos cellules appliquera ces processus naturels si de lui-même notre organisme ne sait pas les lancer.

Il en sera de même pour les plantes et les animaux.

Là aussi l’Intelligence Artificielle aidera les plantes et les animaux à faire face à toutes les maladies qui, actuellement, les détruisent et pour lesquelles l’homme n’a su, jusqu’à ce jour, qu’inventer des potions chimiques fort destructrices qui tuent bien au-delà de la maladie qu’elles devraient combattre.

Dans 20 ans, tout laisse à penser que le Smartphone, tel que nous le connaissons, n’existera plus. Il aura été remplacé par des images virtuelles qui seront créées, avec le son et les sens concernés (l’odorat, le goût, le toucher), dans notre cerveau et projetées dans notre champ visuel.

Certains auront peur, je le sais, du monde que j’annonce pour demain.

C’est pourquoi, si les GAFAM et les BATX veulent encore exister dans 20 ans, il leur faut donner la certitude que l’Intelligence Artificielle, associée à chaque être humain, restera entièrement privée et ne servira jamais, sans son consentement, à aucune exploitation commerciale ou médiatique.

Il y a un tout nouveau monde qui doit être inventé pour que l’Homme l’accepte. Dans ce nouveau Monde, sachons-le dès maintenant : rien ne sera comme avant.

Les Démocraties telles que nous les connaissons n’existeront plus. Les Peuples auront toujours des élus mais ceux-ci, qu’ils soient réels ou virtuels, seront reliés en permanence à tous leurs électeurs et la moindre loi, le moindre amendement aura reçu l’assentiment de tous les citoyens grâce à l’Intelligence Artificielle avant d’être adopté.

L’école elle aussi ne sera plus la même. Certes les cours seront toujours donnés par des êtres humains mais leurs propres Intelligences Artificielles fera que la qualité du cours ne sera plus directement liée aux compétences particulières de chaque maître. Et souvenons-nous, les jeunes enfants seront alors assistés par leur propre Intelligence Artificielle qui stockera des milliards de données qui seront mises à la disposition de ce futur Homme quand, tout au long de sa vie, il en aura besoin.

Toutes les activités humaines, qu’elles soient professionnelles, personnelles ou de distraction, seront profondément bouleversées par la montée en puissance de l’Intelligence Artificielle auprès de chaque être humain.

Dans 20 ans, le monde de l’Energie aura été fondamentalement bouleversé. Chaque être humain produira, grâce au soleil, au vent, à la mer, à la Nature, sa propre énergie ou consommera l’énergie qui sera produite naturellement par un autre être humain et qui arrivera jusqu’à lui avec un protocole de distribution comparable à celui de l’Internet. Cette révolution dans la production et la consommation de l’Energie aura alors fondamentalement changé le destin de tous les agriculteurs du Monde. Chacun d’entre eux gagnera alors plus d’argent avec la vente de l’énergie qu’il produira naturellement sur toutes les surfaces dont il dispose, et qui aujourd’hui ne sont pas exploitables, qu’avec les aliments qu’il fournira à toute l’humanité et dont les prix pourront baisser grâce à cette évolution vertueuse.

Mais une autre évolution fondamentale ouvrira un large débat entre tous les Pays avant que ces 20 prochaines années s’écoulent. Beaucoup de Pays, souvent parmi les plus riches mais aussi les plus égoïstes, parce que plus vieux, n’accepteront plus que d’autres êtres humains entrent sur leurs territoires sans qu’ils en aient connaissance et donnent leur accord. Or, dans moins de 20 ans, on pourra implanter dans chaque être humain une nano-puce qui précisera, à 10 cm près, où chacun se trouve sur notre planète. Grace à un cryptage quantique, cette nano-puce sera inviolable et il sera physiquement impossible de la retirer. Quand Trump III, avec l’accord tacite des européens vieillissants empêtrés dans les populismes à cause des immigrations clandestines, décidera que dans un an, tout être humain voulant pénétrer sur le territoire des Etats Unis devra avoir cette nano-puce enfouie au plus profond de lui-même, que feront les autres pays du Monde ? Entre temps, Trump II aura su convaincre tous ses concitoyens de s’équiper de cette nano-puce pour enrayer cette immigration illégale des « latinos » qui actuellement perturbent tellement les Etats du Sud.

Bien au-delà de l’immigration clandestine, ces nano-puces changeront fondamentalement le fonctionnement de nos sociétés. Ainsi, le responsable de tout meurtre, de toute agression, de tout vol sera immédiatement retrouvé.

Mais chacun ressent en cet instant que cette généralisation de l’implantation des nano-puces sur tous les êtres humains sera une véritable révolution. Les GAFAM ou les BATX (ou leurs remplaçants) se battront pour avoir accès aux données fournies par ces nano-puces car connaître l'activité de chaque être humain à chaque instant de sa vie va devenir la matière première la plus précieuse pour le commerce du Futur.

C’est là que se jouera l’Avenir des Démocraties. Soit elles seront assez fortes pour garantir à chaque être humain que ces données resteront totalement secrètes tant qu’il n’aura pas commis de délit ou crime, et elles sortiront alors grandies auprès de tous les citoyens du Monde. Soit elles se plieront devant les géants mondiaux du Cloud et de l’Intelligence Artificielle, et le temps des Démocraties sera alors fini.

Je vous dis : A dans 20 ans … Peut-être

René TRÉGOUËT

Sénateur honoraire

Fondateur du Groupe de Prospective du Sénat

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

Poster un nouveau commentaire

back-to-top