RTFlash

Espace

Vers le contrôle télépathique pour les astronautes chinois

Les scientifiques chinois développent actuellement une technologie qui permettra aux taïkonautes (Nom donné aux cosmonautes chinois), d’utiliser la pensée pour contrôler les équipements à bord de la future station spatiale. Le China Astronaut Research and Training Center’s National Key Laboratory of Human Factors Engineering, en collaboration avec l’Université de Tianjing, travaille au développement d’un dispositif de communication entre le cerveau humain et les machines.

L’objectif du projet est d’arriver à transcrire les impulsions du cerveau des astronautes en langage machine, pour communiquer avec les équipes au sol et contrôler les instruments présents à bord d’un laboratoire ou d’une navette spatiale. La mise en œuvre d’un tel dispositif permettrait d’améliorer l’efficacité des astronautes en mission et de faciliter les interactions.

Un prototype du dispositif a d’ores et déjà été réalisé, et a été révélé en octobre 2016, lors de l’International Simulation Expo à Pékin. Le système sera prochainement testé par des taïkonautes en conditions réelles, faisant de l’expérience une première mondiale dans l’espace.

Des chercheurs nord-américains et européens mènent déjà des recherches sur le sujet depuis plusieurs années. De nombreuses applications ont récemment vu le jour ou sont en cours de développement, notamment dans le domaine biomédical (bras robotisé contrôlé par la pensée pour des patients tétraplégiques par exemple). On retrouve aussi la technologie dans le secteur de l’aviation avec par exemple le pilotage de drones, ou encore des applications militaires pour effectuer des opérations risquées à distance et sans mouvement du corps.

Plus globalement, les recherches relatives à ces technologies s’inscrivent dans le cadre plus large du programme spatial de la Chine. L’objectif du pays est d’intégrer ce type de technologie de pointe aux missions réalisées à bord du laboratoire spatial TianGong 2 dans les prochaines années, et par la suite à bord de la station spatiale chinoise dont la mise en service est prévue pour 2022.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

ECNS

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

    Poster un nouveau commentaire

back-to-top