RTFlash

Espace

Des traces de chlorure de méthyle découvertes autour de jeunes étoiles

Une équipe d’astronomes de l'Université de Cambridge vient de détecter la présence  d'organohalogènes, dont le chlorure de méthyle, autour d’un système de jeunes étoiles situé à 400 années-lumière de la Terre.

IRAS 16293-2422 est un amas de jeunes étoiles (ou protoétoiles) ayant chacune la même masse que notre Soleil. « Déceler des organohalogènes près de ces jeunes étoiles est vraiment surprenant », explique notamment Edith Fayolle, du Harvard-Smithsonian Center for Astrophysics (CfA) à Cambridge, Massachusetts.

« Nous n’avons tout simplement pas prédit sa formation et nous avons été surpris d’en déceler dans des concentrations aussi importantes. Il est clair maintenant que ces molécules se forment facilement dans les pépinières stellaires, participant à l’évolution chimique des systèmes solaires, y compris le nôtre ».

Même si elle ne suggère donc plus la présence d’une éventuelle vie extraterrestre, la découverte d’une telle chimie est néanmoins « une étape importante vers les origines de la vie », révèle de son côté Karin Öberg, coauteure de l’étude. « D’après notre découverte, les organohalogènes sont susceptibles d’être un constituant de la “soupe primordiale” à la fois sur la jeune Terre, mais aussi sur les exoplanètes rocheuses naissantes ».

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

ESO

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

    Poster un nouveau commentaire

back-to-top