RTFlash

Une serrure à contrôle lumineux

Les serrures connectées ont la réputation d’être vulnérables aux tentatives de piratage. Il est vrai que les transmissions radiofréquence comme le Bluetooth, le RFID et le NFC émettent à 360° et sont susceptibles de traverser les murs et d'être interceptés.

C’est l’idée qui a motivé la création de Havr par Alexandre Ballet, inventeur d'une serrure connectée d’un nouveau genre : la « clé » est transmise par l’intermédiaire d’un signal lumineux, qui a l’avantage d’être directionnel et ne risque pas de passer outre une cloison. Le flash du smartphone, et non plus sa puce Bluetooth, est mis à contribution pour ouvrir la serrure, à une vingtaine de centimètres de distance. "Le code est modulé dans le signal lumineux du flash", décrit Alexandre Ballet. "Bien que la fréquence des flashs soit limité à environ 50 hertz, ce code-morse est assez rapide pour ne pas être déchiffrable à l’oeil nu. Il sert à authentifier l’utilisateur et l’appareil employé".

Toutefois, le code en question pourrait être enregistré par une caméra puis reproduit. Mais une parade a été mise au point. "Ce code est à usage unique et renouvelé à chaque utilisation", explique Alexandre Ballet. "Il est engendré de manière automatique et symétrique par l’application iOS/Android du smartphone et par la serrure. Un signal qui serait répété n’est donc plus valide. La serrure, du côté intérieur de la porte, est équipée d’une LED modifiée afin de capter ce code lumineux et d’indiquer en retour si la procédure d’authentification a réussi ou non. Le signal est relayé par une fibre optique traversant le cylindre".

Si la serrure est connectée au WiFi, elle l’est de manière intermittente. "La connexion Internet n’est activée que lorsqu'une mise à jour de la liste des accès est nécessaire (nouveaux accès, modification des accès existants…)", précise Alexandre Ballet. L’absence de connexion permanente diminue à la fois le risque de piratage et la consommation énergétique. La commercialisation est prévue à la fin de l’année, à un prix aux alentours de 300 €.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

Techniques de l'Ingénieur

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

Poster un nouveau commentaire

back-to-top