RTFlash

Les ruptures climatiques ont-elles favorisé l'innovation technique ?

Selon une étude britannique réalisée par l'Université de Cardiff, les différentes ruptures technologiques qui ont marqué la longue histoire de l'espèce humaine depuis le début de l'âge de pierre, il y a 280 000 ans, coïncideraient avec de brusques changements climatiques qui ont favorisé des environnements plus humides et plus tempérés.

Les paléontologues ont repéré plusieurs sauts technologiques majeurs dans l'art de la taille de la pierre mais les scientifiques ignorent toujours les causes exactes de ces changements.

En travaillant sur l'Afrique du Sud, les chercheurs ont constaté que les ruptures culturelles et techniques intervenues vers 71.500 ans puis vers 64.000 ans avant notre ère, sont notamment marquées par une complexification du langage et des différentes formes d'expression artistique, correspondant à des périodes de « basculement » climatique.

Cette superposition des ruptures techno culturelles et climatiques depuis 100 000 ans a pu être observée grâce à l'étude des sédiments marins des côtes sud-africaines réalisée par le professeur Ziegler, auteur de l'étude.

Celui-ci souligne que "Ces travaux montrent pour la première fois que l'apparition et la disparition de ces périodes d'innovation ont coïncidé avec de brusques changements du climat. Cette correspondance confirme l'hypothèse selon laquelle les améliorations climatiques ont joué un rôle déterminant dans l'émergence des innovations techno-culturelles".

L'étude conclut en soulignant que les changements climatiques brutaux ont très certainement joué un rôle important dans les grandes étapes de l'hominisation en Afrique, puis dans la dissémination d'Homo sapiens sur l'ensemble de la planète.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

NATURE

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

    Poster un nouveau commentaire

back-to-top