RTFlash

La Rubisco, protéine végétale de demain

La Rubisco, ou ribulose -1,5- biphosphate carboxylase oxygenase, est la protéine la plus abondante sur terre. Elle contribue en effet à la photosynthèse de la majorité des végétaux. Très étudiée, elle n'est par contre pas utilisée en agroalimentaire, à cause de sa couleur verte mais aussi de son extraction qui rend difficile la conservation des propriétés nutritionnelles et fonctionnelles.

Mais cette situation pourrait changer grâce au projet européen, GreenProtein, qui rassemble neuf partenaires pour l'extraire et la purifier de façon industrielle à partir de déchets de salade. La France est représentée par Florette, qui fournira la matière première et par l'unité BIA de l'Inra d'Angers-Nantes pour la caractérisation nutritionnelle et l'impact des procédés sur les propriétés fonctionnelles. Les ingrédients extraits seront aussi mis en application dans différents aliments modèles.

Ce projet doit aussi permettre de construire une usine de démonstration dans un container, système qui pourra être adossé à une usine de légumes pour traiter les coproduits et ainsi réduire le gaspillage. En Europe, les pertes dues au gaspillage alimentaire sont estimées à 442 euros par tonne de matière alimentaire produite. Actuellement, l'Union Européenne importe 77 % des protéines dont elle a besoin pour l'alimentation humaine et animale. Produite industriellement, la Rubisco pourrait ainsi devenir une protéine incontournable d'ici quelques années.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

Process Alimentaire

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

  • AtomicBoy44

    15/04/2017

    Et alors ? mais pourquoi faire exactement ???? pas d'exemple d'application dans l’article ...

    News sans intérêt ...

  • Poster un nouveau commentaire

back-to-top