RTFlash

Le réchauffement mondial se poursuit

Les émissions mondiales de dioxyde de carbone (CO2) sont restées à un niveau quasi identique pour la troisième année consécutive en 2016, selon une étude internationale du Global Carbon Project à l'occasion de la COP22 à Marrakech. Les émissions de CO2 issues de combustibles fossiles et de l'industrie ont augmenté de 0,2 % en 2016 par rapport à 2015, et s'établissent à 36,4 milliards de tonnes, selon des chiffres encore préliminaires. Dans les années 2000, elles progressaient encore à un rythme de 3 %.

Le dioxyde de carbone est le principal gaz à effet de serre produit par les activités humaines. Le Global Carbon Project, qui regroupe des chercheurs sur le changement climatique, a donc salué la stagnation des émissions alors que la croissance mondiale se poursuit, même s'il estime qu'il faut rester prudent.

Reste que l'année 2016 devrait battre un nouveau record de chaleur avec une température planétaire moyenne supérieure d'environ 1,2°C au niveau de l'ère pré-industrielle, a annoncé récemment l'Organisation météorologique mondiale (OMM). "Tout semble indiquer que 2016 sera l'année la plus chaude" avec une température moyenne "supérieure au record établi en 2015", précise l'organisation. Pour limiter à moins de deux degrés la hausse de la température mondiale, il faudrait "une réduction des émissions de 0,9 % par an jusqu’en 2030", indiquent les chercheurs.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

WMO

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

    Poster un nouveau commentaire

back-to-top