RTFlash

La pyramide de Khéops aurait été construite grâce à une rampe intérieure

Le mystère de la grande pyramide est-il enfin résolu grâce à la simulation numérique ? La septième merveille du monde, la grande pyramide de Khéops, aurait été construite de l'intérieur grâce à une rampe interne et la chambre du Roi par un système de contrepoids, selon l'architecte français Jean-Pierre Houdin qui a présenté cette théorie. Une théorie validée par la reconstitution en 3D.

Conçue il y a près de 4.500 ans sur le plateau de Guizeh aux portes du Caire, la plus grande pyramide d'Egypte, 230m de côté et 136m de haut, demeurait une énigme malgré de nombreuses théories sur les méthodes utilisées pour sa construction, la plus répandue étant l'hypothèse d'une rampe extérieure... Aucune trace, aucune explication n'a été laissée par les Egyptiens de cette époque qui a vu naître toutes les pyramides du pays.

Un architecte français, Jean-Pierre Houdin, sur une idée de son père ingénieur, a présenté à la Géode, à Paris, son explication de la construction de la grande pyramide de Khéops : "une rampe intérieure en spirale jusqu'au sommet". Jean-Pierre Houdin s'est appuyé sur les relevés de la pyramide réalisés par l'architecte Gilles Dormion puis a intégré tous les paramètres de l'époque : des outils en cuivre et en pierre (les Egyptiens ne connaissaient pas le fer), les matériaux utilisés (blocs de granit venus d'Assouan, à 900km de là, blocs de calcaire), les moyens humains et la situation du site (un plateau surélevé dominant le Nil).

Après avoir convaincu Dassault Systèmes, qui lui apporte son soutien technologique dans le cadre d'un mécénat, l'architecte français a pu démontrer, après huit ans de travail, la probabilité de sa théorie grâce à la 3D industrielle. Dans le film présenté et disponible sur Internet, sa théorie de la construction de la pyramide de Khéops se matérialise sur une période d'une vingtaine d'années, durée du règne du pharaon Khéops (2.538-2.516 avant J.C) : utilisant la pente naturelle du site, les Egyptiens ("les premiers ingénieurs" de l'histoire pour Jean-Pierre Houdin) ont construit une première rampe extérieure, en pente douce, pour ériger les 43 premiers mètres de la pyramide puis une rampe intérieure en spirale courant sous les faces de la pyramide pour la terminer. Une rampe qui existerait encore aujourd'hui.

Cette rampe était ouverte au niveau des angles de la pyramide afin de pouvoir faire tourner les blocs de pierre, qui étaient acheminés depuis le Nil sur des traîneaux (rondins de bois) tirés par l'homme. La rampe, qui tourne dans le sens inverse des aiguilles d'une montre, bénéficie d'une pente de 7 à 8 % permettant d'acheminer les blocs de pierre à la force humaine. La grande rampe extérieure, devenue inutile, est démontée au fur et à mesure et les blocs réutilisés.

Parallèlement est construite la grande galerie (encore visible aujourd'hui) qui aurait servi pour la construction de la chambre du Roi, située à 43m au-dessus de la base de la pyramide et coiffée de cinq plafonds de granit, hissés par un système de contrepoids. Il s'agit de la deuxième théorie de Jean-Pierre Houdin.

Une fois toutes ces données entrées dans l'ordinateur, Dassault Systèmes a simulé la théorie de Jean-Pierre Houdin avec les paramètres de la 3D scientifique, en remodelisant entièrement la pyramide et intégrant les paramètres : poids des matériaux, forces exercées, etc. L'équipe de Dassault qui a travaillé deux ans sur le projet a corroboré les idées avancées par l'architecte. De plus, des relevés de microgravimétrie, technique qui relève les différences de densité, réalisés par EDF, démontrent qu'il existe des creux dans la pyramide... Reste à confronter la théorie à la réalité. Soutenu par des égyptologues de renom, Jean-Pierre Houdin a l'intention de se rendre sur place et d'utiliser des méthodes non invasives pour confirmer son explication.

DS

DS

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

Poster un nouveau commentaire

back-to-top