RTFlash

Vivant

Première cartographie complète d'un circuit cérébral

Des chercheurs du Francis Crick Institute de Londres sont parvenus, pour la première fois, à cartographier dans son intégralité un microcircuit cérébral chez la souris.

Aujourd'hui, on peut certes observer le cerveau vivant avec les techniques classiques de neuro-imagerie et de microscopie. Mais pour en savoir plus, il faut ouvrir la boîte crânienne et introduire des électrodes afin d'étudier la communication inter-neuronale, tant électrique que chimique, une solution évidemment inenvisageable chez l'homme pour des raisons éthiques. Par contre, chez l'animal, la preuve vient d'être apportée que les microcircuits neuronaux jusque-là invisibles pouvaient bien être visualisés et cartographiés. Comment ? Grâce à une nouvelle technique de nano-imagerie mise au point par les chercheurs et baptisée Nanoengineered Electroporation Microelectrodes (NEMs).

L'équipe londonienne s'est intéressée au glomérule olfactif, la structure qui, chez les rongeurs, permet la perception olfactive, et s'est donné pour objectif de visualiser le circuit neuronal de cette structure composée de 250 neurones.

Dans un premier temps, les chercheurs ont percé des micro trous avant d'introduire l'extrémité d'une micro-pipette dans le cerveau des rongeurs au niveau du glomérule. Puis ils ont eu recours à l'émission de courant électrique et à des techniques de micro fluorescence pour visualiser l'ensemble des 250 neurones ici compris dans ce micro-circuit. Du jamais vu dans le domaine de la nano ingénierie. Et une étape indispensable à une meilleure compréhension du fonctionnement des dizaines de milliards de neurones qui forment le cerveau humain.

Article rédigé par Georges Simmonds

Nature

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

    Poster un nouveau commentaire

back-to-top