RTFlash

Avenir

Un polymère révolutionnaire pour la régénération osseuse

Des chercheurs de l'université de Glasgow, en Ecosse, ont mis au point un matériau prometteur pour la régénération osseuse, les greffes osseuses et autres chirurgies orthopédiques. Il s'agit d'un polymère pas cher, mais sans équivalent pour stimuler les facteurs de croissance qui vont favoriser la régénération osseuse. Ces facteurs de croissance jouent un rôle important dans le processus biologique de développement à la fois durant la croissance, la réparation ou le vieillissement.

Un facteur de croissance en particulier, la « protéine morphogénétique osseuse 2  » ou BMP-2 est déjà utilisée depuis plusieurs années dans différentes applications cliniques pour booster la régénération osseuse chez des patients traumatisés osseux. Cependant, son utilisation plus large a été limitée par la tendance naturelle du corps humain à se protéger.

Pour contourner cet obstacle, les cliniciens ont besoin d’utiliser BMP-2 dans les grandes doses, ce qui peut causer des effets secondaires nocifs tels que des troubles neurologiques ou même des tumeurs. La nouvelle technique utilise une propriété unique du polymère (acrylate d’éthyle) : ce polymère permet en effet aux facteurs de croissance d’être efficaces à des doses environ 300 fois plus faibles, qui réduisent le risque d’effets secondaires mais aussi le coût du traitement.

Ce polymère possède des propriétés extraordinaires, car il décuple l’action des facteurs de croissance. Ce polymère facilite une réaction avec la fibronectine, une protéine qui se lie aux facteurs de croissance pour permettre la régénération des tissus. Alors que dans les thérapies actuelles à base de BMP-2, l’absorption des facteurs de croissance est limitée, ce polymère aide la fibronectine à agir comme elle le fait normalement dans le corps.

Des traitements à base de facteurs de croissance beaucoup plus efficaces et moins coûteux : le polymère trouve en effet de multiples utilisations, dans les matériaux de revêtement des prothèses de hanche par exemple, pour les greffes osseuses ou réparations de la colonne vertébrale, il permet d’optimiser la régénération osseuse sur les zones ciblées à réparer.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

DCS

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

  • Une puce électronique qui détecte le cancer

    Une puce électronique qui détecte le cancer

    Des chercheurs israéliens ont mis au point une puce capable de détecter dans notre haleine de minuscules molécules caractéristiques de dix-sept maladies. Pour mettre au point ce dispositif de ...

  • Un nanomatériau pour stocker l'énergie solaire

    Un nanomatériau pour stocker l'énergie solaire

    Des chercheurs de l'Institut Paul Scherrer (PSI) ont développé un nanomatériau efficace et peu coûteux, pouvant servir de catalyseur afin de stocker par exemple l'énergie solaire ou éolienne sous ...

  • De nouveaux nanofils moléculaires luminescents

    De nouveaux nanofils moléculaires luminescents

    Des chercheurs de l'Institut parisien de chimie moléculaire (CNRS/UPMC) et de l'Institut de physique et chimie de Strasbourg (CNRS/Université de Strasbourg) viennent de ...

Recommander cet article :

  • J.T.

    19/10/2016

    (...)Cependant, son utilisation plus large a été limitée par la tendance naturelle du corps humain à se protéger.(...)
    Rectifions cela : il faut savoir que le corps humain fait encore mieux que de se protéger, car il peut se réparer même en cas d'accident grave, comme moi paralysé par une chute de hamac mal ficelé à mon adolescence, une vertèbre enfoncée.

    Bien avant d'avoir recours à des méthodes coûteuses, compliquées, aléatoires, il est utile de rappeler aux humains en crise, de se calmer et de préférer répéter (méthode Coué) la réalité qui sera faite ensuite SELON LEUR FOI D'être, celle maintenue jusqu'à un résultat !

    Si l'humain comprend qu'il dispose par ses intentions comme d'un logiciel CAO de conscience lumineuse très performante en son ordinateur-cerveau. Qu'il accepte de projeter par ses neurones l'ordre comme à travers une multitude de câbles USB à ses cellules l'ordre de se réparer. Il constatera peut-être (à force de le croire réel) de créer comme une imprimante 3D laser en ses cellules et atomes. Qui, de manière quantique viendront parfois d'un coup,,tout reconstruire !
    A condition de ne pas poser de limites préalables à sa conscience...!

  • Poster un nouveau commentaire

back-to-top