RTFlash

Avenir

Un polymère auto-cicatrisant pour recouvrir des robots mous

Une équipe de chercheurs de l’Université libre de Bruxelles a réussi a développer une main robotisée ayant des capacités auto-régénérantes. Pour obtenir ce résultat, ils ont développé un polymère pouvant soigner lui-même les blessures microscopiques, en utilisant la réaction dite de Diels-Alder.

Le polymère qu’ils ont créé est constitué de réseaux covalents thermoréversibles. Ainsi, ce polymère est auto-cicatrisant en cas de liaisons par percement, déchirement ou coups portés sur le polymère. Il suffit simplement d'un peu de chaleur pour qu'il se répare de lui-même...

Les chercheurs ont créé trois robots mous qu’ils ont recouvert de ce polymère : une pince souple, une main souple et des muscles artificiels. La capacité régénérante de ces robots est essentielle puisque, s'il est plus sécurisé pour un humain d'interagir avec un robot mou, son principal défaut est qu'il peut être facilement endommagé. Avec cette découverte, les chercheurs de l'Université libre de Bruxelles apportent une innovation essentielle dans le développement de la robotique molle.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

ULB

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

    Poster un nouveau commentaire

back-to-top