RTFlash

Vivant

Pas besoin d'un cerveau pour dormir !

Trois chercheurs de l'Institut de technologie de Californie (Caltech) ont réussi à démontrer que, la nuit venue, certains organismes primitifs, bien que dépourvus de systèmes nerveux, plongeaient dans un sommeil profond.

"Notre étude révèle le premier cas de sommeil chez un animal dépourvu de système nerveux central", lance Ravi Nath, généticien moléculaire à Caltech. Un sommeil ancestral, sans cerveau, qui pourrait éclairer l'un des grands mystères de la biologie moderne : pourquoi dort-on ?

Comment en est-on arrivé à consacrer un tiers de notre existence à ce repos incongru qui nous prive d'occasions de se reproduire, de s'alimenter et nous expose à de funestes dangers ?  La réponse se trouve peut-être sous l'ombrelle des méduses. "Cette expérience est convaincante et créative, tous les critères fondamentaux du sommeil sont bien remplis", admire David Raizen, professeur en neurologie à l'Université de Pennsylvanie.

Les chercheurs de Caltech ont en effet vérifié pendant six jours et six nuits sur des spécimens tropicaux de Cassiopea, dite "méduse à l'envers", trois propriétés cruciales : baisse d'activité significative, mais rapidement réversible pour bien la distinguer du coma ou de la paralysie ; diminution de la réactivité face à un stimulus ; réduction de l'activité journalière après une privation de sommeil. Résultat : tout porte à croire que les méduses dorment, comme sans doute de nombreux autres organismes vivants dénués de système nerveux…

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

Nature

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

Poster un nouveau commentaire

back-to-top