RTFlash

Vivant

Une nouvelle stratégie thérapeutique contre la maladie d'Alzheimer

Une étude chinoise réalisée par des scientifiques de la Northwest A & F University (Yangling), souligne l’efficacité d’un composé de la chicorée, l’acide chicorique, contre "l’amyloïdogenèse" ou la production et l’aggrégation de protéine amyloïde, une protéine impliquée dans les troubles neurodégénératifs.

Selon ces travaux, la supplémentation en acide chicorique pourrait constituer une nouvelle voie thérapeutique prometteuse pour le traitement des maladies neuro-inflammatoires, dont la maladie d’Alzheimer.

Ces chercheurs ont montré que l’acide chicorique atténue la production d’amyloïde induite par les lipopolysaccharides en inhibant une voie de signalisation (NFκB) et permet ainsi de freiner le déclin cognitif. L’acide chicorique est présent dans la chicorée mais également dans certains légumes dont la laitue et certaines plantes dont Echinacea purpurea (ou l’échinacée pourpre : une plante à fleurs).

Il s’agit à présent de reproduire ce résultat chez l’Homme et de montrer que l'acide chicorique peut s'avérer bénéfique pour la mémoire : son processus d’action est en effet décrypté, il réduit fortement la production de protéines amyloïdes nocives caractéristiques de la maladie d’Alzheimer et d’autres formes de démences.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

FASEB

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

    Poster un nouveau commentaire

back-to-top