RTFlash

Un nouveau supercalculateur pour la génomique

Marchant sur les talons de Celera Genomics, NuTec Sciences, une entreprise d'Atlanta, va installer un super-calculateur fait d'un réseau de 5000 processeurs pour décrypter finement les secrets du génome; Jusqu'à présent, c'était Celera, l'entreprise de Craig Venter, qui tenait la corde en la matière, avec le super-calculateur probablement le plus puissant du monde hors des laboratoires militaires. Mais avec la nouvelle acquisition de NuTec, un ordinateur IBM qui coûte plusieurs dizaines de millions de dollars, l'entreprise de Georgie semble prendre les devants. La grappe de 1250 serveur p640, dotée de 2,5 teraoctets de mémoire et 50 teraoctets de capacité de stockage, sera capable d'accomplir 7500 milliards d'opérations par seconde quand elle sera entièrement installée, à la fin de 2001. L'investissement est révélateur à deux titres au moins. D'une part, il confirme que l'après-génome n'a pas vu un ralentissement de la course aux résultats mais une accélération. Seulement, l'enjeu n'est plus d'entrer dans les livres d'histoire, mais de faire des milliards. Et l'entreprise qui saura lire l'information génomique le plus vite sera en pole position. D'autre part, il confirme l'excellent positionnement d'IBM dont les bons calculs des dernières années payent désormais. Début décembre, Big Blue en faisait la démonstration avec un grand contrat Linux. Cette fois, il montre que son investissement très lourd dans les sciences de la vie était des plus judicieux. On n'avait pas manqué d'être impressionné, mais tout de même surpris, par l'accélération donnée par IBM à ses efforts bio-informatiques. Aujourd'hui, il devient clair qu'il s'agit d'une stratégie bien pensée.

Usine Nouvelle : http://www.usinenouvelle.com

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

    Poster un nouveau commentaire

back-to-top