RTFlash

Espace

La Nasa a lancé Aquarius, un satellite qui mesure la salinité des océans

La Nasa vient de lancer le satellite d'observation Aquarius visant à améliorer la compréhension du système climatique terrestre en mesurant régulièrement les concentrations de sel à la surface des océans.

Après un report de 24 heures, la fusée Delta 2 à deux étages s'est arrachée de son pas de tir sur la base aérienne de Vandenberg en Californie (ouest) comme prévu. Le premier étage s'est séparé normalement 4,32 minutes après le lancement. La séparation du satellite du second étage intervient 56 minutes et 42 secondes après le lancement ce qui marque le succès de la mise sur orbite.

Le satellite Aquarius/SAC-D (Satelite de Aplicaciones Cientificas) est le fruit d'une collaboration entre la Nasa et l'Agence spatiale argentine, Comision Nacional de Actividades Espaciales (CONAE). Le Brésil, la France, le Canada et l'Italie y participent également. Aquarius étudiera tous les sept jours l'ensemble de la surface océanique depuis son orbite à 657 km de la surface terrestre et fournira des estimations mensuelles du changement de salinité suivant le moment et l'endroit.

Le satellite transportera aussi différents instruments pour "collecter des données environnementales qui auront une grande variété d'applications, comme des études sur les risques naturels, la qualité de l'air, l'évolution des sols et l'épidémiologie", explique la Nasa. Le satellite européen Smos, lancé en 2009, étudie déjà la salinité des océans, mais Aquarius permettra d'améliorer la connaissance des scientifiques grâce à la précision de ses relevés.

Son lancement intervient trois mois après la perte par la Nasa de Glory, un satellite d'observation de la Terre de 424 millions de dollars qui n'a pas réussi à se séparer normalement de son système de propulsion et s'est abîmé dans l'océan.

Orange

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

    Recommander cet article :

    Poster un nouveau commentaire

    back-to-top