RTFlash

Avenir

Des nanotubes chauffés au laser contre le cancer

On sait à présent que plus une tumeur est dure, plus elle a tendance à être maligne et à proliférer et à produire des métastases. Sa rigidité constitue en outre un obstacle pour les cellules immunitaires et les chimiothérapies, qui ont plus de mal à l'atteindre. Ainsi, la physicienne Florence Gazeau (du laboratoire matière et systèmes complexes, université Paris Diderot) et ses collaborateurs ont imaginé, chez la souris, un système de nanotechnologie capable d'entamer la masse cancéreuse de l'intérieur, afin de l'assouplir.

Injectés dans une tumeur, des nanotubes chauffent lorsqu'on pointe sur celle-ci un rayon laser. Cette nanohyperthermie appliquée sur des tumeurs sous-cutanées de souris, deux sessions (chauffage à 52°C durant 3 minutes ou à 42°C durant 20 minutes, deux jours de suite), s'est montrée efficace pour réduire, dans les dix jours, la rigidité et le volume de tumeurs. 

« Ce traitement modifie physiquement le micro-environnement cellulaire », explique Florence Gazeau, « car la chaleur tue certaines cellules et dénature les fibres de collagène qui les lient ». Ainsi la masse cancéreuse s'en retrouve assouplie. Cette approche mécanique est une piste pour préparer le terrain aux traitements (chimiothérapie) lorsqu'il est impossible de retirer la tumeur par une opération chirurgicale, comme c'est souvent le cas, par exemple, pour les tumeurs du pancréas.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

Theranostics

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

  • Un nano-implant wifi pour restaurer la vue

    Un nano-implant wifi pour restaurer la vue

    Une équipe d'ingénieurs de l'Université de Californie San Diego et de la Jolla a développé un nouveau type de prothèse de la rétine, une technologie qui pourrait aider des dizaines de millions de ...

  • Des nanoparticules contre le cancer

    Des nanoparticules contre le cancer

    Des chercheurs italiens ont mis au point un traitement combinant des nanoparticules et des ondes de choc pour faciliter l’arrivée de la chimiothérapie au cœur de la tumeur, et donc augmenter son ...

  • Un « lance-pierre » génétique pour propulser des médicaments

    Un « lance-pierre » génétique pour propulser des médicaments

    Une molécule constituée d'ADN, ayant la forme d'un lance-pierre, a été modélisée et synthétisée à l'échelle nanométrique par des chercheurs de l'Université de Montréal et leurs collègues de ...

Recommander cet article :

    Poster un nouveau commentaire

back-to-top