RTFlash

Avenir

Des nanoparticules biodégradables comme alternative à la chimiothérapie

Des chercheurs indiens de l'Institut de technologie d’Hyderabad ont développé un traitement prometteur contre certains cancers. Utilisant des nano-particules biodégradables. Aravind Kumar Rengan, professeur à l’Indian Institute of Technology de Hyderabad (IIT-H), a reçu le prestigieux Prix du jeune scientifique 2017 de l’Académie Nationale des Sciences Indienne (INSA) pour ses recherches sur de nouveaux types de nanotransporteurs de médicaments, utilisant des liposomes et des nanoparticules d’or pour détruire avec une grande précision certaines tumeurs.

Son équipe au sein de l’IIT-H a notamment conçu un traitement associant nanoparticules et photothermie qui cible directement les cellules cancéreuses. Les nanoparticules, conçues pour se fixer spécifiquement sur ces cellules, s’accumulent autour des tumeurs et sont ensuite activées par une irradiation laser. L’énergie lumineuse est absorbée par les particules puis convertie en énergie thermique, ce qui augmente la température au sein de la tumeur et détruit les cellules cancéreuses.

Ce traitement présente plusieurs avantages : un meilleur ciblage des cellules tumorales et une meilleure préservation des tissus sains environnants, ce qui minimise significativement les effets secondaires de ce traitement par comparaison aux méthodes traditionnelles de radiothérapie ou chimiothérapie.

De plus, les nanoparticules se dégradent naturellement après s’être échauffées, et sont ainsi facilement éliminées par l’organisme après le traitement. Après des tests réussis sur des souris, le traitement est entré dans la phase d’essais cliniques. Il devrait représenter une alternative prometteuse aux thérapies anti-cancer existantes.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

The Hindu

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

    Poster un nouveau commentaire

back-to-top